Cinéma au Burkina : MCZ fait sortir « Présidentielle 2025 »

154 0

Le réalisateur et scénariste burkinabè, MCZ de son vrai nom Napon Yacouba vient de mettre à la disposition des cinéphiles, un nouveau film dénommé “Présidentielle 2025”. La sortie officielle du film est intervenue ce lundi 9 novembre 2020.

« Présidentielle 2025 » est un long métrage d’une heure quarante-cinq minutes que MCZ vient de proposer aux amoureux du film au Burkina Faso. Le film prône la réconciliation nationale et surtout qui peint les réalités qui minent la démocratie africaine, notamment les malversations, la corruption.

« La cohésion sociale se crée et elle doit être une vie au quotidien », peut-on suivre dans le film. Le film relate l’histoire d’un parti politique qui décide de se présenter à l’élection présidentielle et qui après avoir gagné le scrutin a oublié toutes les promesses faites au peuple.

La présentation des acteurs du film

Ce qui va conduire à un soulèvement populaire qui aboutira à l’instauration d’une transition pour gérer le pays. Selon le réalisateur du film, il veut par cette œuvre sensibiliser la population en cette période électorale à voter pour des projets de société et non pour des hommes qui vont vouloir remplir leurs poches en premier lieu au lieu de satisfaire les besoins des populations.

Les problèmes des pays africains

« Dans ce film, on voulait ressortir tous les problèmes que nous retrouvons dans les pays africains. Donc je me suis dit qu’à chaque élection présidentielle, on va lancer un film pour sensibiliser les populations. Par exemple là on fait 2025, et à l’élection présidentielle de 2025, on va lancer “Présidentielle 2030” c’est pour interpeller les politiciens sur les problèmes que traversent les populations », a-t-il dit.

MCZ, réalisateur du film

Il a poursuivi en indiquant que « vous avez regardé le film, nous avons tout dit là-bas, que les populations votent utile. Chaque fois les gens se plaignent mais voici l’occasion qu’ils viennent de regarder le film afin d’avoir tous les renseignements ».

Présent à ce lancement, Tahirou Barry, ancien ministre de la culture et candidat à l’élection du président du Faso de 2020, a salué la qualité de l’œuvre qui selon lui, présente les dérives dans la marche d’une démocratie en Afrique.

Tahirou Barry

Les dérives

« Et en termes de dérives, c’est tout ce que nous savons comme les intimidations, la violence, l’injustice, des pressions diverses et toutes les conséquences dans la marche d’une nation », a-t-il confié. Ce qui est important, agence-t-il, le film se termine sur des « enseignements forts, des vertus de l’engagement citoyen et la nécessité de se fonder sur les programmes politiques et non les moyens ».

Pour Frédéric Tapsoba, cinéphile, “Présidentielle 2025”, c’est le problème du jour, affirme-t-il. « De nos jours, nos gouvernements et nos dirigeants ce qu’ils nous font. Le film est vraiment intéressant. Ça m’a touché », s’est-il exprimé. A noter que le film passe au cinéma Nerwaya du 9 au 22 novembre 2020.

Willy SAGBE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *