Burkina Faso : C’est parti pour les 72 heures des Grandes Assises Nationales du Théâtre

140 0

Sous l’initiative de la Fédération Nationale du Théâtre au Burkina (FENATHEB), s’est ouverte ce jeudi 12 novembre 2020 la première édition des « Grandes Assises Nationales du Théâtre ». Les 12, 13 et 14 novembre 2020 sont retenus par les Hommes de théâtre pour se pencher sur les questions sensibles du 6e art et ses arts apparentés. C’est au sein de l’Atelier Théâtre Burkina (ATB) que s’est déroulé la cérémonie d’ouverture pointillée d’interventions artistiques.

La cérémonie d’ouverture des Grandes Assises Nationale du Théâtre a eu un moment d’émotion. Un hommage a été rendu aux illustres Hommes du domaine disparus des scènes et du monde avant le début de la cérémonie proprement dite.

La Fédération Nationale du Théâtre au Burkina (FENATHEB), par la voix de son Directeur, Paul Zoungrana, a présenté aux invités et à l’assistance de la structure. « La fédération Nationale du Théâtre au Burkina est la filière nationale du Théâtre et ses arts apparentés tels que l’humour, la marionnette et le conte qui regroupent plus de 300 compagnies au Burkina Faso », a-t-il dit. Il a évoqué quelques actions de sa structure telles que l’organisation de la nuit des Lompolo pour récompenser les hommes et femmes du théâtre.

« Le Burkina est un pays de forte effervescence culturelle et artistique. Il s’y passe une vie théâtrale intense marquée par non seulement le nombre mais la qualité des productions théâtrales », a affirmé Paul Zoungrana. Ce qui justifie, selon lui, le bien-fondé de la tenue des Grandes Assises Nationales du Théâtre au Burkina.

« Des objectifs biens visés »

Des hommes et femmes du théâtre et ses arts apparentés sont venus de toutes les régions du Burkina, pour discuter de leurs préoccupations spécifiques au long de ces 72 heures. « Ces trois jours seront pointillés par des colloques, des communications, des tables rondes et des échanges à bâtons rompus en vue d’enrichir la synergie sectorielle entre les différentes disciplines artistiques de la FENATHEB », a laissé entendre Paul Zoungrana.

Les épineuses questions d’assurance, les droits voisins, les impôts, seront pris en compte dans la discussion, à en croire le Président de la FENATHEB. « Des structures et des personnes ressources viendront apporter leurs expertises pour informer au mieux et éclairer les artistes de théâtre afin de permettre l’élaboration de plan de stratégie et de plaidoyers sur les questions fiscales, de protection de leurs œuvres et le financement des projets artistiques », a confié le Directeur de la FENATHEB.

Le parrain de l’évènement, Prosper Kompaoré, a félicité le nouveau bureau de la FENATHEB et a exprimé son engagement à soutenir le théâtre au bonheur des hommes du domaine. Daouda Kindo, Directeur des arts appliqués et représentant le Ministre des arts et de la Culture, a exprimé l’engagement du ministère à accompagner les Hommes de théâtre.

Akim KY et Abdoul Ganignou BARRY (Stagiaires)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *