Burkina Faso : Le SAMAE réclame le départ du ministre Alpha Barry

221 0

Le Syndicat Autonome des Agents du Ministère des Affaires Etrangères-Burkina Faso (SAMAE) a convié la presse pour pointer du doigt les lacunes administratives que connait ledit ministère ce jeudi 12 novembre 2020 à Ouagadougou. Il s’est agi pour le syndicat, de prendre l’opinion publique à témoin sur l’ambiance dans laquelle « patauge » le ministère des affaires étrangères et de la coopération depuis un certain moment.

Le Syndicat Autonome des Agents du Ministère des Affaires Etrangères-Burkina Faso (SAMAE) avait tenu une conférence de presse le 12 février 2020 au cours de laquelle il dénonçait « certains agissements » du ministre Alpha Barry dans la gestion du département.

Le SAMAE déplore le fait que cela n’ait pas porté fruit parce que « le ministre Barry continuera d’illustrer de la pire des manières, faisant de la ruse, des subterfuges et des intimidations son mode de gouvernance ».

Le SAMAE, par la voix de son secrétaire général, Bruno Kambiré, a dénoncé la tendance actuelle au sein du ministère. A en croire ses propos, le ministre Barry fait de la mauvaise gestion au sein du ministère sa principale marque.

« Il faut dire que le mouvement diplomatique 2020 est, de loin, le plus catastrophique jamais observé depuis la création du ministère des affaires étrangères au Burkina Faso (…). La tendance actuelle est à la surpopulation des missions diplomatiques et consulaires en personnels non essentiels et non prévus par la règlementation en vigueur, au détriment du personnel diplomatique et des intérêts réels de la diplomatie burkinabè », a-t-il dit.

« Nous exigeons le départ pur et simple du ministre Barry »…

Selon le SG du SAMAE, cette volonté de nuire au ministère, de la part de son premier responsable, s’est matérialisée « par la signature le 21 octobre 2020 de plus d’une dizaine d’arrêtés de nomination de vingt-neuf (29) fonctionnaires de police dans des ambassades et consulats généraux du Burkina Faso à l’étranger ».  Bruno Kambiré a expliqué que cette décision a été prise de façon unilatérale par leur ministre, « en complicité » avec son secrétaire général.

Les responsables du Syndicat Autonome des Agents du Ministère des Affaires Etrangères tiennent à rappeler au ministre Alpha Barry que le mode de gestion de tout un ministère en charge des affaires étrangères, institution civilisée, prestigieuse et régalienne, ne saurait être assimilé à celui de son patrimoine personnel.

Ce faisant, le SAMAE exige « le départ pur et simple de monsieur Alpha Barry pour incompétence notoire en matière administrative et mauvaise gouvernance de la chose publique ; la démission de monsieur Seydou Sinka de son poste de secrétaire général du ministère ; l’audit administratif et financier du ministère des affaires étrangères et de la coopération ; l’annulation pure et simple des arrêtés de nominations irréguliers ; le pourvoi sans délai aux postes vacants destinés au personnel diplomatique dans les ambassades et consulats généraux du Burkina Faso ». 

Si la situation persiste, le SAMAE dit se réserver le droit de recourir à tous les moyens légaux à sa disposition, pour « faire barrage au sabotage » en cours.

Corine GUISSOU (stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *