Elections 2020 au Burkina Faso : Les promesses de komboïgo à Koudougou

187 0

A l’assaut de l’électorat dans la province du Boulkiemdé, le candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) à la présidentielle s’est offert un bain de foule des militants et sympathisants du parti venu lui témoigner leur soutien à la place de nation de Koudougou ce mercredi 11 novembre 2020.

Après avoir perdu le pouvoir en 2014, le CDP se mobilise derrière Eddie Komboigo pour la reconquête de Kosyam. Ce mercredi 11 novembre 2020, le candidat de l’ancien parti au pouvoir et son équipe de campagne ont posé leurs valises dans la cité du cavalier rouge pour présenter leur projet de société à leurs militants du Boulkiemdé.

Comme partout ailleurs où il passe, Eddie Komboigo s’en est pris encore une fois de plus à la gouvernance du président sortant Roch Kaboré qu’il qualifie de “mouta mouta”.

Il a également accusé le pouvoir d’avoir oublié les populations du Boulkiemdé et avoir menti aux habitants de Koudougou sur la relance de l’usine Faso Fani. « Est-ce que les machines ont démarré ? Ils sont à Ouagadougou, ils fument des cigares, ils boivent le champagne, ils ont oublié le Boulkiemdé », a-t-il lancé.

Et de poursuivre : « combien de fois, le président Roch est-il venu dans le Boulkiemdé ? Est-il venu ? Il vous a oubliés. Quelqu’un qui vous oublie, il faut l’oublier aussi ».

“On ne peut pas gouverner un pays sans la paix”

Pour lui, le gouvernement actuel a échoué. Car soutient-il, on ne peut pas faire progresser un pays sans la paix, sans la réconciliation nationale. « Je suis venu mettre fin à cette gouvernance », a-t-il clamé. Selon les propos du candidat du CDP, tout ce qui a été réalisé par le gouvernement Kaboré, les fonds ont été acquis sous le règne de Blaise Compaoré.

En termes d’infrastructures routières, Eddie Komboïgo promet également de désenclaver les chefs-lieux des provinces en les dotant d’infrastructures routières modernes. « Je m’engage à débuter le chantier dont les études avaient débuté par le président Blaise Compaoré. C’est l’autoroute de Ouagadougou à la frontière avec la Côte d’Ivoire. Croyez-moi, je le ferai pour vous, cette autoroute passera par le Boulkiemdé », a-t-il promis.

Sur le secteur minier, le candidat Komboïgo indique qu’il mobilisera plus d’un milliard de dollars américains de recettes directes pour le budget national. « Soit plus de 500 milliards de francs CFA, la misère est terminée », a-t-il dit. Le CDP a aussi présenté à ses militants ses candidats aux législatives dans le Boulkiemdé.

Willy SAGBE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *