Roch Kaboré : Blaise Compaoré « ne peut pas revenir au pays comme tout le monde »

274 0

Le candidat du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) à la Présidentielle du 22 novembre 2020 au Burkina Faso a bouclé son septième meeting, le jeudi 12 novembre 2020 à Ziniaré dans la Région du Plateau central. Face aux forces vives de la région et aux populations, Roch Kaboré a vendu son programme et n’a pas manqué d’aborder le dossier de l’ancien président Blaise Compaoré, natif de Ziniaré.

Avant la tenue de son meeting dans la soirée du jeudi 12 novembre 2020 à Ziniaré, Roch Kaboré, président sortant et candidat du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) à l’élection présidentielle du 22 novembre 2020 s’est entretenu avec les forces vives de la Région du Plateau central. Il s’est agi pour lui de vendre son programme de société d’une part et d’autre part, de recueillir les doléances des différentes composantes de la région.

Tour à tour, les jeunes, les femmes et les personnes du troisième âge se sont relayés pour égrener leurs requêtes. Celles-ci ont concerné entre autres, l’édification d’infrastructures scolaires et sanitaires, l’octroi de crédits ou la facilitation de l’accès aux financements pour les personnes désirant entreprendre. Ainsi, les personnes du troisième âge ont exposé une doléance particulière au Président sortant.

« Il est vrai que nous sommes vieux, mais nous sommes confrontés à de nombreuses maladies comme les AVC (accidents cérébro-vasculaires) etc. Il faudrait revoir les choses pour nous aider à prévenir ces maladies et lutter contre les facteurs entrainant ces genres de maladies, parce qu’il y a aussi la qualité des aliments que nous consommons. Les aliments de mauvaise qualité pullulent dans le pays. Il faut les interdire car cela protège aussi bien les enfants que les personnes âgées ».

Francis Ouédraogo, représentant les personnes âgées de la Région du Plateau central

La question de l’orpaillage a également été abordée par les jeunes de la région. Ils ont ainsi demandé plus de « réglementation » dans le secteur. Les jeunes ont aussi sollicité l’implantation d’un lycée scientifique pour la région.

Au cours de la rencontre, les opérateurs économiques de la région ont par ailleurs listé des requêtes. Selon Mamadou Sawadogo, il s’agit d’impliquer les opérateurs économiques dans les différentes commissions pour les préparatifs de la commémoration du 11 décembre 2021. Aussi, les opérateurs économiques ont demandé la mise en place d’« une commission spéciale chargée de la promotion des investissements ».

Roch Kaboré, à propos du 11-Décembre, s’est voulu rassurant. « Pour le 11-Décembre qui vient, vous allez voir ce que vous n’avez jamais vu. Ce sera une obligation pour nous d’aménager Ziniaré. Nous devons aussi faire l’effort pour que le Ganzourgou et le Kourwéogo soient aussi bénéficiaires des infrastructures lors du 11-Décembre », a indiqué Roch Kaboré.

Blaise Compaoré

Lors de cette journée de campagne électorale à Ziniaré, le candidat Roch Kaboré a exposé ses chantiers allant de la reconquête du territoire national en proie au terrorisme à la réconciliation nationale. Sur ce dernier point, à écouter le candidat sortant, les exilés politiques « peuvent revenir » au pays, mais a-t-il précisé, « ceux qui ont un problème avec la justice devront d’abord y faire face ».

Le cas de l’ancien président du Faso, Blaise Compaoré, par ailleurs natif de la région a également été abordé par Roch Kaboré. « Le Président Blaise Compaoré a été chef d’Etat. Il ne peut pas revenir au pays comme tout le monde. Il faudra en discuter pour qu’à son retour, il ne soit pas humilié », a fait savoir le candidat du MPP.

La mobilisation lors du meeting du MPP à Ziniaré dans la Région du Plateau central


Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *