Elections 2020 au Burkina Faso : Le Lion rugit à Ouagadougou

209 0

Après deux jours de trêve en mémoire des soldats tombés dans l’Oudalan en milieu de semaine, Zéphirin Diabré et l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) ont repris avec leur série de meetings régionaux. Ce dimanche 15 novembre 2020, c’est à Ouagadougou (région du Centre), que Zéphirin Diabré a jaugé sa popularité.

A une semaine des élections couplées présidentielle et législatives, le parti du lion entend jeter son va-tout dans la conquête de l’électorat. Ce dimanche, c’est le stade municipal Issoufou Joseph Conombo qui a servi de cadre au « grand lion », de s’adresser à ses militants venus des 12 arrondissements de la capitale et des six communes rurales du Kadiogo.

A Ouagadougou, l’UPC jouit en effet d’une certaine assise au regard des statistiques des dernières élections. Pour le compte des législatives 2015, le parti avait décroché deux sièges de députés dans le Kadiogo sur 9 possibles alors que les élections municipales lui avaient permis de contrôler les mairies des arrondissements 3, 5, 6, 7 et 11 plus celle de la commune rurale de Komsilga.

Des militants venus des 12 arrondissements de Ouaga et des communes rurales du Kadiogo

S’adressant donc à ses militants ce 15 novembre, Zéphirin Diabré, leur a demandé de « ne plus commettre l’erreur de 2015 » en confiant la clé du palais de Kossyam à un candidat autre que lui. Le candidat de l’UPC a notamment critiqué la gestion du pouvoir par le président Roch Kaboré, qu’il dit avoir échoué et a appelé ses militants à conduire le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) et son candidat « à la retraite ».

Zeph prêche la relance des lotissements…

Devant ses militants du Kadiogo, Zéphirin Diabré a promis de relancer les lotissements non seulement après le 22 novembre mais aussi de retirer toutes les parcelles détournées pour permettre à tout le monde d’avoir un toit.

Le candidat arrivé deuxième en 2015 a, par ailleurs promis d’augmenter le SMIG qui devra passer de 35 000 à 50 000 FCFA. En plus de la rénovation des cours d’eau dont il a fait l’annonce à Dédougou, Diabré annonce la construction d’un canal qui va relier le fleuve Mouhoun au Comoé. La mécanisation agricole et l’aménagement des vallées sont autant d’autres promesses du candidat de l’UPC pour en finir avec la faim au Burkina.

Zéphirin Diabré a promis reprendre les lotissements

Zéphirin Diabré a, en outre, pris l’engagement de travailler au retour de la paix et en faveur de la réconciliation au “Pays des Hommes intègres”.

Révélant avoir intercepté un message où il est demandé les noms et les contacts des représentants des partis dans les bureaux de vote, Zéphirin Diabré a invité les représentants des partis d’opposition à rester intègres et de ne céder à aucune forme de corruption qui compromettrait la victoire de l’opposition.

Les partis de l’opposition, faut-il le rappeler, ont signé un accord politique le 18 septembre dernier où ils s’engageaient à soutenir le candidat de l’opposition qui irait au second tour au cas échéant.

Maxime KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *