Littérature : Le Lieutenant-Colonel William Combary remporte la Plume d’or

199 0

La deuxième édition des trophées du livre « Plume d’or » s’est tenue ce samedi 14 novembre 2020 à Ouagadougou. Cet évènement a été un cadre de récompenses et d’hommages, auquel a pris part l’écrivaine et enseignante à la retraite Tall Rosalie Adama.

Evènement de distinction des écrivains, « Plume d’Or »  la deuxième du genre, cette édition qui était prévue pour se tenir le 27 mars 2020, a été reportée, Covid-19 oblige. Cependant, ces mois de report ont été mis à profit pour travailler et départager les écrivains.

Une tâche qui n’a pas été facile selon Bernadette Dao, membre du jury,  « tant les manuscrits qui ont été proposés ont été de belles factures. Mais le choix s’imposait ». Elle a tenu également à encourager le public et surtout les jeunes à écrire et à lire surtout « parce que le savoir est caché dans les livres ».

Qui a est la « Plume d’Or » 2020 ?

Il s’agit du lieutenant-colonel William Combary, avec ses 3 nouvelles « Sueur froide » publiée aux éditions Découvertes, « Le verdict du sable » publié aux mêmes éditions, les « 7 douleurs » publié aux éditions Harmatan Burkina. Représenté à cette cérémonie, le lauréat a dédié ce trophée à ses frères d’armes qui sont tombés.

Dans le même cadre, des prix secondaires et des attestations ont été accordés à des participants de ce concours

Tall Rosalie Adama à l’honneur

Née le 30 septembre 1941, l’écrivaine émérite Tall Rosalie Adama et auteure des célèbres poèmes « Si j’étais… » et « Le travail notre ami », enseignés à l’école primaire, a été l’invitée d’honneur de cet évènement. Elle a tenu à remercier le comité d’organisation pour  « l’honneur » qui lui a été rendu et s’est dite heureuse d’avoir reçu le « prix d’hommage » de la « Plume d’Or ». Revenant sur l’enseignement primaire Tall Rosalie Adama a prescrit qu’il faut adapter l’enseignement à l’enfant et que les maitres et maitresses d’école « doivent toujours mettre en avant la conscience professionnelle et leur amour pour les tous petits ».

Josué TIENDREBEOGO (stagiaire)

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *