La Chine Populaire lève les taxes douanières sur 97% des produits burkinabè

202 0

La Chine populaire a lancé ce lundi 16 novembre 2020, au sein de son ambassade au  Burkina, le  mécanisme des certificats d’origine. Cette exonération douanière   s’inscrit dans le cadre de la coopération sino-burkinabè.

Suite à la demande du gouvernement burkinabè sur l’exonération douanière des produits burkinabè, la Chine Populaire a lancé le mécanisme de certificat d’origine en vue d’élargir le champ d’exportation du Burkina. En effet, les exportations de produits burkinabè vers la Chine populaire ont connu une croissance, passant de 5 milliards en 2017 à 7 milliards de francs CFA en 2018 et 8 milliards de francs CFA en 2019 ; soit une croissance de 1,6 % entre 2018 et 2019.

Selon Wen Wen, conseiller économique de l’ambassade de Chine au Burkina Faso, 97% de produits burkinabè seront exonérés de droits de douane pour leur exportation vers la Chine.

Le Secrétaire Général du Ministère en charge du commerce du Burkina, Boubacar Traoré a, à cet effet,  appelé les opérateurs économiques souhaitant  bénéficier de préférences économiques sur le marché chinois à relever le défi de la maitrise du mécanisme de l’établissement des certificats d’origine et de la maitrise des exigences du marché chinois.

« Nous avons espoir que l’opérationnalisation du mécanisme des certificats boostera les exportations du Burkina Faso vers la Chine, qui ne regrette pas pour l’instant l’excellente relation diplomatique entre les deux pays » a déclaré Issaka Kargougou, Directeur Général de la Chambre de Commerce et de l’Industrie du Burkina Faso.

L’ambassadeur de la Chine au Burkina, Li Jian a, quant à lui, laissé entendre  que ce traitement préférentiel va dynamiser le flux commercial entre les deux pays, élargir les champs d’exportation du Burkina Faso et participer au développement socio-économique du pays.

 « Le certificat doit porter un numéro de certificat unique ».

Plusieurs consignes doivent être respectées en ce qui concerne le  certificat d’origine.  « Le certificat doit porter un numéro de certificat unique ; couvrir les marchandises présentées dans une déclaration en douane d’importation unique ; indiquer la base sur laquelle les marchandises sont considérées comme originaires ; être délivré par les organismes autorisés de la partie burkinabè avant l’exportation ou dans les 6 jours suivant l’exportation de la marchandise ; être valable un an à compter de la date d’émission ; être signés ou estampillés par les autorité burkinabè dans la colonne 16 au moment de l’exportation ; être complété en anglais(…)», a détaillé Wen Wen, conseiller économique de l’ambassade de Chine au Burkina Faso.

Le certificat d’origine  représente un avantage pour les opérateurs économiques burkinabè qui attendaient sa mise en œuvre. C’est le cas de Mamounata Velgda, exportatrice de sésame, qui a vu satisfaire son attente depuis plusieurs années. Elle entend ainsi, augmenter ses exportations vers la Chine.

Josué TIENDREBEOGO (stagiaire)             

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *