Campagne électorale : Me Ambroise Farama dans le Sourou et le Nayala

129 0

Dans le cadre de la campagne électorale comptant pour le double scrutin (présidentiel et législatif) du 22 novembre 2020, le candidat de l’Organisation des Peuples Africains (OPA-BF) a effectué le déplacement dans les localités de Tougan et Toma. Me Ambroise Farama est allé en quête d’électeurs ce jeudi 12 novembre 2020. Une occasion pour lui de revenir sur son programme présidentiel.

A quelques jours du scrutin du 22 novembre, Me Ambroise Farama, candidat de l’OPA-BF continue ses opérations de séduction. Pour conquérir l’électorat dans la province du Sourou, l’avocat est revenu sur son programme. Il entend « juguler » le problème de l’insécurité. Il dit regretter cette situation ainsi que son corolaire de problèmes que sont les tueries et  les fermetures d’école.

Pour booster l’économie du Burkina Faso, Me Ambroise Farama entend maximiser sur le secteur minier et l’agriculture. Pour celui qui voit son parti comme « un parti révolutionnaire », « l’argent de l’or du Burkina doit  revenir aux Burkinabè ». Revenant sur la question des femmes et de la jeunesse, il a expliqué qu’elles occupent « une place importante dans son programme » une fois élu.

Me Ambroise Farama, continue ses opérations de séductions

Me Ambroise Farama s’est également rendu dans la province du Nayala. Là, le candidat est revenu sur la question du foncier. « Pour nous, chaque Burkinabè a droit à une parcelle », a déclaré l’avocat. Pour lui, il urge d’informatiser le fichier cadastral car pour lui et son parti, «  la véritable justice, l’équité dans le partage des richesses du pays est notre credo ».

L’avocat est également revenu sur le bilan de la gestion du régime MPP. Pour le candidat de l’OPA-BF, le régime Kaboré « n’a pas été capable d’assurer la sécurité ». A cela il ajoute la mauvaise gestion du trésor. Chose qui a conduit à priver les populations de la satisfaction de leurs besoins.

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Nécrologie

Posté par - 17 février 2019 0
La grande famille BADO à Sandjié et Ouagadougou, La grande famille BAYILI à Ténado, Tialgo et Ouagadougou ainsi que les…

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *