Elections 2020 au Burkina Faso : S2L-Burkina déploiera ses observateurs dans tout le pays et à l’étranger

88 0

Stand for life and liberty (S2L)-Burkina est une ONG qui milite pour la promotion de la démocratie. C’est ainsi que fidèle à sa mission, elle compte déployer plus de cinquante observateurs au niveau national et à l’étranger pour veiller à la transparence du double scrutin du 22 novembre 2020.

Environ 6 millions d’électeurs burkinabè sont attendus dans les urnes le dimanche 22 novembre 2020. Stand for life and liberty (S2L) veut s’assurer de la transparence de ce scrutin tant attendu par les Burkinabè. L’ONG va déployer plus de cinquante observateurs répartis à travers le pays et aussi dans les pays où les Burkinabè qui y résident devront voter, selon ce qu’a indiqué Vincent de Paul Kaboré, coordonnateur national de l’ONG.

« Un de nos objectifs c’est la promotion de la démocratie. Et comme les élections étant un élément de la démocratie, c’est pour cela que nous avons jugé bon de déployer les observateurs à travers le pays et à travers les autres circonscriptions électorales installées à l’extérieur du pays », a-t-il déclaré.

La sécurité des observateurs

Pour le choix des observateurs, Vincent de Paul Kaboré a expliqué que malgré la jeunesse de leur structure qui a été créée en 2019, elle a su bien vite gagner le terrain et compte plusieurs sous-structures et des membres dans bon nombre de pays de la planète. Et ces membres pourront être des observateurs dans ces pays.

« Chez nous,  c’est spécifique. Parce-que S2L est représenté à travers le monde, malgré son jeune âge, elle a des démembrements un peu partout à travers le monde. Au USA, au Canada, et même dans la sous-région ici, nous sommes un peu plus partout. Nous avons des membres dans ces différents pays et ce sont ces membres qui constituent nos observateurs sur le terrain », a-t-il précisé.

Sur la sécurité des observateurs, Vincent Kaboré a affirmé que la question a été prise en compte et des consignes ont été données à ceux-ci. « Également, nous travaillons en collaboration avec les forces de défense et de sécurité. Ce qui va nous permettre de déployer nos observateurs sur le terrain sans difficultés majeures. Bien vrai que la menace est imminente, malgré tout, je pense que nous allons pouvoir mener à bien notre mission », a-t-il réagi.

Les observateurs, selon le coordonnateur de l’ONG auront pour mission de « constater ce qui passe réellement et en temps réel sur le terrain ». Ils vont, poursuit-il rester sur le terrain jusqu’à la publication des résultats et seront déployés à travers toutes les régions du pays.

Willy SAGBE

Burkina 24  



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *