Ouagadougou : Des spécialistes en vols à main armée mis aux arrêts

230 0

Un réseau de malfaiteurs spécialisés dans les vols à main armée démantelé par le Service régional de la Police judiciaire du Centre (SRPJ-C) a été présenté, ce jeudi 19 novembre 2020 au sein dudit service. Parmi les présumés délinquants présentés, figurent d’anciens détenus.  

Ces bandits mis aux arrêts grâce aux investigations entreprises par le Service régional de la Police judiciaire du centre (SRPJ-C) n’hésitaient pas à utiliser la violence pour dépouiller leurs victimes. Une dizaine de présumés délinquants ont été identifiés dont cinq (05) mis aux arrêts. Ce groupe est composé d’un “corps habillé” de 34 ans, un employé de commerce et trois orpailleurs dont le plus jeune a 23 ans.

Après investigation, des objets volés ont pu être saisis, parmi lesquels figuraient, selon le commissaire principal de police Sayibou Galbane, six (06) armes blanches, un pistolet automatique de calibre 9mm avec son chargeur garni de (04) munitions, une télévision LED écran 32, trois (03) batteries, un béret de la Police nationale avec son macaron et sept (07) engins à deux roues.

« Ces anciens détenus opèrent dans les espaces verts, les commerces et les domiciles dans la ville de Ouagadougou précisément dans les quartiers de Toudbwéogo, Nagrin, Karparla, Yagma, Gounghin, Balkuy, et à Ziniaré », a ajouté Sayibou Galbane.

Cette présentation des présumés délinquants s’est déroulée sous le regard de certaines victimes qui n’ont pas manqué d’exprimer leurs sentiments face à cette situation. M.B, boutiquier à Bassinko (Ouagadougou) dépouillé à hauteur de 3 millions de F CFA, a manifesté son espoir d’avoir un retour positif sur sa perte.

« Je suis très content d’avoir récupéré mes téléphones et je félicite les forces de l’ordre pour le travail abattu », a ajouté pour sa part I.I, une autre victime des présumés délinquants.

Le commissaire principal de police Sayibou Galbane, avant d’appeler la population à plus de vigilance, a ajouté que le groupe ainsi démantelé était une association bien structurée qui intervenait aussi bien à Ouagadougou qu’à Ziniaré.



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *