Elections couplées du 22 novembre : Le MPP Ganzourgou boucle la boucle à Zorgho

109 0

Le 19 novembre 2020, la direction provinciale de campagne du MPP chapeautée par Eric Bougouma, a tenu au stade de Zorgho, le meeting de la commune. Celui-ci marquait la fin de la campagne électorale dans la province du Ganzourgou. C’était en présence d’une foule immense.

Boucler la boucle de la campagne électorale dans la province du Ganzourgou avec de la manière, c’est le credo qui sous-tend le méga meeting de Zorgho organisé au stade de la commune par la direction provinciale de campagne qui n’a pas lésiné sur les moyens à cet effet.

Après le bain de foule à lui offert, Eric Bougouma a martelé que Roch Kaboré gagnera cette élection dès le 1er tour

Artistes, tentes et tribunes, invités de marque, etc. ; tous les petits plats ont été mis dans les grands pour un meeting gigantesque et historique. « Depuis 1991 que je viens dans le Ganzourgou dans le cadre de la politique, je n’ai jamais vu ce monde. Vous avez respecté Roch Kaboré », s’est d’ailleurs exclamé le Larlé Naaba Tigré, tout émerveillé.

Tour à tour, réaffirmant leur soutien au président-candidat Roch Marc Christian Kaboré, les intervenants ont salué ses réalisations, notamment celles faites en 5 ans en faveur de la province du Ganzourgou : 35 collèges construits, 4 lycées dont un professionnel, 787 ha de terre aménagés, 88 animaux de traie mis à la disposition des agriculteurs, 293 nouveaux forages, 76 forages réhabilités, 8 ambulances offertes, 7 centres de santé et de promotion sociale construits, 4 maternités, 5 barrages, 148 nouvelles salles de classe, 298 km de pistes rurales aménagés, etc. Succédant aux premiers intervenants, le Larlé Naaba renchérira : « Je n’ai plus rien à ajouter, car vous avez déjà tout dit en termes d’actions du président Kaboré pour la province ».

La tribune officielle a refusé du monde au meeting

Avant de prédire la victoire du président-candidat, au soir des élections du 22 novembre, à travers cette loi naturelle : « Vous n’avez pas jeté dans le vide. Vous avez semé et vous récolterez ». « Ce n’est pas que nos adversaires de l’opposition ne grouillent pas, mais ils ne pourront pas remporter la bataille », martèlera de son côté, Claudine Ouédraogo, représentante des femmes de la province et par ailleurs 1ere adjointe sur la liste des candidats à la députation dans le Ganzourgou.

« Nous n’avons pas besoin  de frauder pour gagner cette élection »

Pour sa part, Alexandre Tapsoba, 2e tête de liste pour la députation dans la province, a salué la présence au meeting de l’Alliance des partis de la majorité présidentielle et son accompagnement au MPP durant le quinquennat écoulé. Puis, il a exhorté à la population d’accorder une majorité parlementaire confortable au président du Faso, notamment 70 députés. Car, dit-il, « Sinon, vos projets de développement dans les différents domaines ne passeront pas ». Après les 55 députés MPP de 2015 qui ont « conduit à la collaboration avec d’autres partis, cette fois-ci, nous voulons nos 70 députés », ajoutera-t-il.

Le Larlé Naaba Tigré se prêtant aux questions des journalistes

Comme lors des meetings tenus dans les 7 autres communes de la province, l’occasion a été saisie pour expliquer aux populations les opérations de vote proprement dites et comment identifier le parti et son candidat sur la fiche électorale. A son tour, Eric Bougouma a salué la forte mobilisation des différentes couches sociales.

« Il ne reste qu’à se rendre dans les urnes le 22 novembre pour transformer le coup K.-O. en une réalité », lancera-t-il aux populations qui reprenaient en chœur ces slogans : « Roch, au pouvoir !; MPP, victoire !, Un coup K.-O. ». Avant de rétorquer aux candidats qui dénoncent une éventuelle fraude en gestation.

« Ceux qui pensent que nous avons besoin de frauder, soit ils plaisantent, soit leurs objectifs sont étrangers à ces élections présidentielle et législatives. On n’a pas besoin de frauder pour gagner cette élection. Cette élection sera gagnée par le président Roch Kaboré au 1er tour par une victoire nette et sans tache ».

C’est dans une ambiance bon enfant et l’optimisme que le parti du soleil levant triomphera au soir des élections présidentielle et législatives du 22 novembre, que le stade s’est vidé de son contenu paré pour la circonstance d’atours de couleur orange.

Adama KABORE



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *