Elections 2020 au Burkina Faso : Les constats du Président du Conseil constitutionnel

83 0

Kassoum Kambou, Président du Conseil constitutionnel du Burkina Faso, a voté à Dassasgho. Il s’est exprimé son vote dans le bureau n°9 dudit centre.

Vous avez fait le tour des bureaux de vote, qu’est-ce que vous avez constaté ?

Kassoum Kambou : Le rôle du conseil constitutionnel est essentiel dans le déroulement du scrutin parce que les délégués du conseil constitutionnel doivent faire le tour des bureaux pour voir si tous les bureaux de vote respectent les règles en la matière, notamment la composition du bureau, l’emplacement des isoloirs, le nombre de bulletins de vote (s’il y en a en nombre suffisant) et demander de faire corriger là où il y a  des corrections à faire.

S’il n’y a pas de problème, continuer à faire le tour, visiter le maximum de bureaux. J’ai déjà visité 4 bureaux ce matin avant d’arriver ici. J’ai assisté à l’ouverture des bureaux de vote. J’ai constaté que tout se passe normalement et qu’il n’y a pas de grands problèmes.

Le seul problème qu’on a noté ici c’est qu’il y a des électeurs qui ne trouvent pas leurs noms sur la liste parce qu’ils ont des anciennes cartes de 2015 qui n’ont pas été prises en compte dans la nouvelle liste. C’est le seul problème et je crois que la CENI s’attèle à régler le problème.

Mais en tant que citoyen, vous avez accompli votre devoir. Quel est le sentiment ?

Kassoum Kambou : Je crois qu’en tant que citoyen, c’est normal. Chacun a son opinion et il doit accomplir son devoir. C’est vrai, c’est un devoir qu’on n’est pas obligé d’accomplir, le vote n’est pas obligatoire au Burkina.

Ceux qui le veulent ont le devoir de voter et de faire leur choix ou de ne pas faire leur choix aussi. S’ils estiment qu’ils n’ont pas de choix parmi les candidats, ils peuvent ne pas faire de choix.

Est-ce que vous avez les échos de l’intérieur du pays ?

Kassoum Kambou : Pour le moment j’ai fait le tour ici, après je vais entrer en contact avec mes délégués. On est dans les 45 provinces, dans les 13 régions : donc certains m’ont déjà fait le point ce matin. Ça se passe bien, c’est calme.

Qu’en est-il des suspicions de fraude ?

Kassoum Kambou : Nous on ne peut pas répondre, ce n’est pas notre rôle.  C’est bon de préciser dans quel délai. Parce que vous savez, à partir de demain, la CENI a une semaine pour proclamer les résultats.

Une fois que les résultats provisoires sont publiés, les candidats ont une semaine pour exercer des recours devant notre juridiction, devant le Conseil constitutionnel. A l’issue de ces délais de recours, le Conseil constitutionnel a 15 jours pour proclamer les résultats définitifs. Je crois que c’est ce qui est intéressant à savoir et après les 15 jours, si un candidat a la majorité absolue il est déclaré élu. Mais s’il n’a pas la majorité absolue, on va à un second tour.

Josué TIENDREBEOGO (Stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *