Elections au Burkina : « Les troubles ne viendront pas de notre côté » (Simon Compaoré)

503 0

Un des alliés du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le Nouveau temps pour la démocratie (NTD), a contesté les résultats des élections législatives dans quatre bureaux de vote dans la commune de Bahn, région du Nord. Par ailleurs, il a porté plainte contre le MPP et la CENI. Au micro de Burkina 24, ce mardi 24 novembre 2020, Simon Compaoré président du MPP a indiqué que « le patron du NTD », (Vincent Dabilgou, ndlr), l’a contacté à ce propos.  

« Ce matin, j’ai eu un appel du patron du NTD (Vincent Dabilgou, ndlr). Il m’a appelé pour parler de cela en disant qu’il n’a pas été avisé, ce n’est pas une décision de la direction, et qu’il allait nous rencontrer. C’est vous dire que des éléments peuvent poser des actes pour le compte d’un parti, qui ne sont pas forcément partagés (…) », a évoqué Simon Compaoré.

Le président du MPP s’est voulu rassurant en indiquant qu’il n’y a pas de « deal caché » entre le MPP et le NTD. « Le deal politique, c’est l’accord que nous avons au niveau de l’APMP (l’Alliance des partis de la majorité présidentielle, ndlr). Ce n’est pas caché. Il n’y a pas de marchandages. Chacun est responsable de ses propres turpitudes. S’il doit y avoir arrangement, c’est selon la concordance de ce que nous avons signé comme démarche collective au niveau de l’APMP », dit-il.

Simon Compaoré, n’a pas manqué, de montrer à l’opinion publique, la sérénité de son parti face à tout ce qui se dit à leurs propos.

« A notre niveau, on n’a pas de problème. Et nous, on désire même que quelqu’un nous accuse de tout et de rien (…), et le juge dit, il n’y a rien à cirer, circulez. Pour qu’on sache que tous les péchés d’Israël qu’on essaie de nous faire porter, nous ne méritons pas cela. Dans tous les cas, la différence, c’est la capacité des uns et des autres, c’est dans les urnes, amener les gens à vous désigner comme étant l’homme ou la femme compétente à même de gérer les affaires du pays, etc. (…)

Nous avons interpellé l’ensemble de nos militants en disant, restez calmes. Devant les provocations, faites le dos rond, ne répondez pas. Nous avons bêché, on a labouré, on a semé, nous attendons de récolter. On est serein. Je parle avec calme, parce que je sais que le terrain a commencé à parler ».

Simon Compaoré, président du MPP.

Le responsable du MPP a par ailleurs prôné la paix, et a assuré que les troubles ne viendront pas de leur côté.  Pour lui, il n’est pas souhaitable d’avoir une crise postélectorale« Ça n’arrange personne (…). S’il n’y a pas la paix, chacun va se chercher. Faisons en sorte que la paix soit sauvegardée au Burkina. Evitons les invectives parce que chacun de nous a sa capacité de nuisance. Si c’est cela qu’on va actionner, le Burkina va sauter. Plutôt, actionnons notre capacité à être des faiseurs de paix. C’est cela qui peut arranger tout  le Burkina Faso», a-t-il argumenté.

Vidéo – Simon Compaoré réagit aux accusations de fraudes électorales 

Burkina 24

Simon Compaoré, a assuré que son parti politique, le MPP ne « fera rien pour troubler l’ordre public ». Mais «nous sommes fermes. Rien ne doit être fait pour troubler l’ordre public dès lors qu’il y a des structures où on peut se référer pour soumettre ses réclamations. Si on est un bon démocrate, voilà comment on doit opérer, et nous sommes dans ce sillage. Les troubles ne viendront pas de notre côté », a fait savoir Simon Compaoré.

Irmine KINDA

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *