Elections 2020 au Burkina : La CEDEAO et l’UA satisfaites du déroulement du scrutin

428 0

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union Africaine (UA) ont présenté ce mercredi 25 novembre 2020, leurs déclarations préliminaires, à Ouagadougou, à l’issue de leurs observations des  élections présidentielle et législatives du 22 novembre 2020. Ces deux organismes ont jugé la tenue des élections globalement satisfaisante.

Le processus électoral,  qui a conduit aux  élections présidentielle et législatives,  s’est  déroulé dans un environnement paisible. C’est ce qui a été dit par la mission de la CEDEAO et l’UA. 

La mission de la CEDEAO, composée de 84 membres,  a été déployée dans 29 provinces du Burkina pour observer les phases pré-électorale, électorale et post-électorale. A l’issue de la visite de 380 bureaux de vote, la CEDEAO a fait des observations et  une conclusion.

La mission de la  CEDEAO salue le patriotisme, la patience et le civisme  dont les électeurs ont fait preuve et les exhorte à maintenir ce comportement exemplaire

Il s’agit du bon déroulement des élections. Selon Kabiné Komara, chef de mission de la CEDEAO, le processus s’est déroulé dans un environnement paisible sans incident, en dépit du contexte général sécuritaire tendu et de certaines contraintes logistiques.

«Ces élections présidentielle  et législatives constituent une étape cruciale dans la consolidation de la paix et la promotion de la démocratie au Burkina Faso. Elles ont été rendues possibles par l’engagement et la détermination du peuple et de toutes les parties prenantes », a-t-il affirmé en ajoutant que la mission félicite le peuple burkinabè et le Gouvernement pour les dispositions prises pour la tenue des élections.

Lançant un appel aux candidats  aux deux élections à respecter les résultats issus des urnes, Kabiné Komara les a exhortés à recourir, en cas de besoin, aux voies légales pour le règlement de tout contentieux électoral. Il  a assuré que la mission, par le biais des observateurs à long terme  et du Bureau du Représentant Spécial du Président de la Commission de la CEDEAO  au Burkina Faso, observera les développements post-électoraux.

Les recommandations de l’Union Africaine

L’UA, quant à elle, a envoyé 12 équipes dans quelques provinces. Ces équipes ont visité  143 bureaux de vote. La mission  a noté le caractère inclusif de la réception de candidatures présidentielle et législatives. Au niveau des médias, elle a trouvé que  le pluralisme médiatique est une réalité.

Selon Bénard Makuza, chef de mission de l’UA,  les élections couplées  se sont déroulées dans un contexte marqué par les crises sécuritaires, humanitaires et sanitaires. En dépit de ces crises, elle s’est passée de manière satisfaisante.

Le chef de mission a par ailleurs donné quelques recommandations à l’endroit de la CENI, au gouvernement, à la société civile et  aux partis politiques ainsi qu’aux candidats.

Au gouvernement, il s’agit d’assurer la continuité d’un dialogue permanent entre les différents acteurs politiques et les institutions en charge  des élections dont la CENI, le Conseil Constitutionnel, et le Conseil Supérieur de la Communication.

L’Union Africaine recommande aux partis et aux candidats de faire preuve de calme, de retenue et de recourir aux voies légales en cas de contestation

A la CENI, il s’agit de continuer à adopter des procédés de transparence qui mettent   en confiance l’ensemble des acteurs prenant part au processus électoral et veiller à l’affichage systématique des listes d’électeurs à l’extérieur de chaque bureau de vote.

La mission de l’Union Africaine a recommandé aux partis politiques de respecter les clauses du pacte de bonne conduite auquel ils ont souscrit.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *