Elections au Burkina Faso : Claude Aimé Tassembedo, l’indépendant, arrive en dernière position

256 0

Candidat indépendant, moins connu de tous les treize candidats, Dr Claude Aimé Tassembedo s’essayait pour sa toute première fois à l’élection présidentielle au Burkina Faso. C’était aussi une première que le Burkina Faso enregistrait une candidature indépendante à un scrutin présidentiel. Les choses n’ont pas bien marché pour l’homme qui envisageait d’amener une révolution politique au « Pays des Hommes intègres ».

Occupant la dernière place sur le bulletin électoral, Claude Tassembedo n’a pas réussi à sortir de sa case. Le candidat indépendant a gardé la dernière place. Il a obtenu 0,23% des voix. 6 449 Burkinabè ont voté pour lui. 

Le consultant international, expert en audit organisationnel et en gestion des Ressources Humaines a jusque-là roulé sa bosse dans les sphères de ses compétences. 2020 le révèle comme aspirant à jouer un rôle sur le plan politique.

Il faut noter que l’homme est un novice dans le monde politique burkinabè et dans le domaine électoral. La présidentielle du 22 novembre 2020 est la première expérience électorale du Dr Tassembedo.

L’ancien enfant de troupe rêvait d’un Burkina Faso nouveau. Il comptait mettre fin aux pratiques antérieures dans la politique burkinabè et mettre le pays sur la voie de l’auto-développement. Ce changement, selon lui, devrait passer par le secteur éducatif où le candidat indépendant promettait de doubler le financement qui est de 27% actuellement.

« Le budget actuellement c’est autour de 27 %. Moi j’ai prévu de l’amener autour de 40% en réduisant les autres, parce que je veux atteindre un peu les 50 % sur l’éducation », disait-il.

Il voulait aussi replacer les acteurs de l’éducation dans « un mécanisme d’être suffisamment formés et d’être des formateurs également ».



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *