Festival « Taradôrè » : La culture bissa à l’honneur pour 72 heures

847 0

Les organisateurs du festival « Taradôrè » se sont entretenus avec les Hommes de médias ce jeudi 26 novembre 2020 pour leur expliquer le projet, qui est à sa première édition. Le festival va se tenir du 03 au 5 décembre 2020. Cette première édition regroupera les festivaliers sous le thème, « Costumes et accessoires de beauté chez les Bissa et mode contemporaine ».

« Taradôrè », en langue bissa veut dire « savoirs du terroir », selon Lydia Bancé, promotrice du festival. « L’idée est née de la découverte de ma personne », a-t-elle déclaré. Communicatrice, mannequin et coach formatrice à Lithing Dévelopment, une structure dont elle est l’initiatrice, elle dit avoir remarqué dans ces activités un manque qui est la valorisation, la connaissance de soi, la culture. 

« En faisant ces genres d’activités, nous allons aider plus que la jeunesse. Nous allons éduquer nos enfants, nous allons porter la vraie image du Burkina à travers le monde », a indiqué Lydia Bancé pour expliquer le bien-fondé de son évènement qui se tiendra à Ouagadougou du 3 au 5 décembre 2020.

Pour elle, le pari est d’arriver à inculquer les valeurs traditionnelles à la jeunesse pour qu’elle ne voit pas la tradition comme un comme une gêne.  « On va les initier. On va les amener à épouser cette idée », a-t-elle ajouté. L’évènement ne sera pas cantonné sur une seule ethnie, ont précisé les organisateurs. Les prochaines pourront prendre en compte les autres ethnies du Burkina.

… la quintessence de la culture bissa

A l’ouverture le 3 décembre 2020, « nous allons recevoir un papa qui va venir du village pour nous transmettre ses savoirs à travers son œuvre qui est le tissage », a souligné Lydia Bancé. Des expositions d’accessoires, culinaires, vestimentaires et une conférence, seront des moments pour développer le thème central de cette première édition qui est « Costumes et accessoires de beauté chez les Bissa et mode contemporaine ».

Par ailleurs, a ajouté la promotrice, un autre thème, « la survivance de la tradition dans l’économie de la mode », sera abordé lors de ces 72 heures de réflexion et de festivités consacrées à la culture bissa, selon les propos de Bancé Lydia.

Elle a annoncé des prestations d’artistes traditionnels comme Biri Lingani et a invité la population, surtout la jeunesse, à sortir à partir du 3 décembre 2020 pour observer la quintessence de la culture bissa.

Akim KY (Stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *