Isaac Zida : “Ce à quoi nous avons assisté n’est rien d’autre qu’un braquage électoral”

761 3

Ceci est une déclaration du candidat à la présidentielle Yacouba Isaac Zida sur les résultats du scrutin du 22 novembre 2020.

Chers compatriotes,

En attendant la suite que réservera le conseil constitutionnel à ces résultats de la CENI… j’aimerais bien pouvoir féliciter le candidat déclaré gagnant mais je ne puis pas le faire car ce serait aller contre mes valeurs de féliciter quelqu’un qui n’a pas gagné honnêtement.

Le MPP et son candidat avaient la possibilité de gagner ces élections d’une manière qui préserve la dignité de notre pays. Mais au lieu de cela nous avons assisté aux méthodes les plus inintelligentes jamais expérimentées comme l’achat de cartes d’électeurs sous projecteurs, séquence digne du tournage d’un court métrage pour le FESPACO. Les scènes qui nous été données de voir relèvent d’un mépris total de la condition des femmes burkinabé. Profiter de l’ignorance et de la misère de ces personnes fragiles de notre société est une attitude ignoble que ne saurait justifier aucune ambition politique.

 À partir de ces preuves accablantes nous ne savons plus vraiment combien de personnes ont voté en leur nom propre ce 22 novembre et il reviendra au Conseil constitutionnel de trancher. En plus des fraudes massives, l’organisation même du scrutin était un véritable désastre. Jamais de mémoire de Burkinabè un scrutin n’a été aussi mal organisé. Réussir un tel échec relève d’un certain génie et cela laisse penser à une orchestration visant à favoriser justement les tripatouillages auxquels on a assisté sur toute l’étendue du territoire.

Il faut avoir le courage de le dire, ce à quoi nous avons assisté le dimanche 22 novembre n’est rien d’autre qu’un braquage électoral, ce qui est très honteux pour notre pays qui plus est se fait appeler le pays des hommes intègres. Les candidats signataires de l’Accord Politique de l’Opposition ont déjà déposé une plainte devant le procureur et le même cadre fera un recours en annulation de cette mascarade appelée élection auprès du conseil constitutionnel. En attendant la suite de ces procédures nous invitons l’ensemble de nos concitoyens au calme et à la sérénité.

À tous les électeurs qui m’ont fait confiance, je vous adresse mes sincères remerciements. Vos voix certes n’étaient pas assez nombreuses pour nous assurer la victoire mais elles ont été très largement suffisantes pour conforter ma conviction que notre combat mérite bien d’être mené et que notre vision d’un Burkina Faso meilleur se réalisera un jour.

Aux vaillants patriotes de mon parti le MPS, je dis encore Bravo et Merci pour le grand travail abattu. Nous n’avons peut-être pas gagné ces élections mais comme l’a si bien dit Nelson Mandela, « nous ne perdons jamais, soit nous gagnons soit nous apprenons »; aussi je dirais que nous avons vécu ensemble une exaltante expérience à travers laquelle chacun de nous a énormément appris des choses qui seront utiles lors des défis à venir. Je vous invite donc dès maintenant à vous préparer pour accueillir nos victoires futures.

Que Dieu accorde à toutes et à tous la santé et la force et qu’il comble de sa paix notre cher pays le Burkina Faso 🇧🇫 !!!

Yacouba Isaac Zida



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Il y a 3 commentaires

  1. Bonjour que dieu bénisse abondamment le Burkina Faso et j’informerai tout nous sommes actuellement fatigue avec les tickets des meurtres qui se manifeste au Faso aucun des burkinabè a raison que de souffrir et affamé à cause de votre intérêt personnel qui est savons et l’eau qui nettoie correctement les cors et a quoi servent vos serviettes qui nous fatigue

  2. Mr Zida,évitez de vouloir mettre les Burkinabè en conflit car nous sommes fatigués de vos envies coûte que coûte du pouvoir et êtes toujours prêts à mettre en péril la vie des enfants des autres pour y parvenir et profiter avec vos différentes familles.
    Vous vivez au Canada avec votre femme et enfants depuis des années dans votre propre appartement ; vous croyez que vous êtes aussi honnête ?
    Vous croyez que votre vrai salaire vous permettrait d’avoir tous ces biens et faire ce que vous faites ?
    Vous êtes tous des pilleurs de la république et le peuple le sait très bien!de grâce,si vous perdez,évitez de jouer avec les mentalités des Burkinabè pour créer le désordre car la population n’a pas les moyens pour s’acheter des billets d’avion pour aller se cacher dans les pays développés.

  3. Je pense que chacun doit savoir raison gardée. Chacun est libre de ses opinions, mais, il ne faut toujours les prendre pour parole d’évangile. Braquage électoral ? Je ne pense pas. Fraude massives? je n’ai aucune preuve. Achat de conscience ou achat d’électeurs? peut-être. Mais si l’on pense que la mouvance l’a fait, sachez bien que l’opposition s’en est pas gênée! Je veux vous dire que nous qui vivons dans les quartiers avons des yeux qui voient, des oreilles qui entendent, un esprit qui analyse…Aujourd’hui on peut accuser le MPP d’avoir volé la victoire. Mais qu’est-ce que l’opposition a fait pour que le MPP ne passe pas? Qui parmi les opposants était mieux que ROCH? Ceux qui pouvaient le faire trembler étaient en mauvaise posture: Vous SEM ZIDA, vous êtes en exil, KDO n’a pas été porté à la tête du CDP qui est le parti le plus connu au Faso (même-si la majorité des citoyens ont toujours des griefs contre ce parti). Toute l’opposition est allée en rang dispersé avec des discours vides de contenu. Les candidats ont passé leur temps à critiquer la gouvernance de Roch devenu le ROCK. Or les burkinabè savent qu’il y a d’autres burkinabè qui ont travailler à rendre la tâche difficile au ROCK, des valets impérialistes (vous n’en faites pas partie, parce que je sais qui vous êtes). Ils pensaient ainsi déclencher un vote sanction contre Roch. Malheureusement, leur sabotage a attiré la sympathie et l’empathie de beaucoup de Burkinabè pour ce Roch. Et puis, lui au moins a un bilan claire qu’il a présenté au peuple et une direction claire vers où il projette emmener ce peuple. Alors dans ce contexte, qui de mieux que le ROCK? Tous ceux qui crient, en dehors de SEM Y I ZIDA, qui a l’expérience du pouvoir? Ce sont tous des novices! Irrégularités? oui, mais pas de nature a modifier l’issue de ces votes, qui à mon sens font partie des meilleurs scrutins de la sous région, eu égard le contexte sécuritaire difficile.
    SVP, ayons un langage de paix, ce n’est pas une faiblesse, cultivons la paix, le Faso en a besoin!

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *