Covid-19 au Burkina Faso : « Le port du masque est la meilleure des mesures actuellement » (Dr Brice Bicaba)

302 0

Le coordonnateur  sectoriel santé  de la riposte au covid-19, Dr Brice Bicaba a fait le  point de la situation de la maladie au Burkina Faso, ce vendredi 27 novembre 2020, à Ouagadougou. Ce point qui est mensuel  fait état de 165 cas de personnes actives au Burkina.

A la date du 26 novembre 2020, 130 échantillons ont été analysés. Ils sont   répartis en 95 dépistages de voyage, 9 personnes contacts, 8 cas suspects et   2 voyageurs entrant hors contrôle.

A l’issue de l’analyse, 15 cas  ont été confirmés positifs  dont 9 à Ouagadougou, 2 à Dori et 4 à Gaoua. Il n’est enregistré aucune guérison et aucun décès, donnant un total de guérison de 2579 et 68 décès.

Le nombre de cas actifs est de 169. Il est à noter qu’à ce jour, le Burkina enregistre 2 816 cas de covid, répartis entre 964 femmes et 1852 hommes.

« Au cours du mois d’octobre(…),  il y a eu une stabilisation de la maladie »

Selon le Dr Brice Bicaba, coordonnateur sectoriel santé  de la riposte à covid-19, la situation dans les régions montre qu’il y a toujours des cas actifs au niveau des centres.

« L’évolution du nombre de cas positifs covid dans le pays montre qu’après le pic, au cours du mois d’avril, nous avons eu une certaine période d’embellie jusqu’aux mois de juillet, août. Au  cours du mois de septembre, on a eu encore à noter  la recrudescence du nombre de cas avec l’apparition d’un certain nombre de grappes. Mais au cours du mois d’octobre cette tendance a commencé à diminuer et il y a eu une stabilisation de la maladie », a-t-il déclaré en annonçant que de manière globale, cette tendance de stabilisation se confirme.

Avant la campagne  des élections présidentielle et législative,s la coordination de la riposte  a mené un certain nombre d’activités. Il s’agit de la poursuite des activités de sensibilisation et d’engagement communautaire  au niveau des radios locales. Elle a  mené 505 activités de sensibilisation, 150 visites à domicile  et plus de 128 personnes sensibilisées.

La campagne  a réuni plusieurs personnes mais, le Dr Bicaba est confiant que  le discours sur le covid-19 sera toujours crédible. Selon lui, le discours que sa coordination mène est  en fonction de l’état actuel de la science.

Ce monitoring permettra d’observer une augmentation ou une stabilisation du nombre de cas.

«  Il faut rappeler aux différents acteurs que le respect des mesures barrières, le port du masque est la meilleure des mesures actuellement (…). Nous avons toujours rappelé qu’au sein de nos populations, il y a des personnes vulnérables qui sont des personnes âgées, des personnes qui ont un minimum de pression qui pourraient donc en souffrir, voire mourir. Donc il faut toujours travailler à préserver ces personnes », a-t-il lancé.

Le coordonnateur sectoriel a également a fait cas de l’existence d’un monitoring. Ce monitoring, avec une durée de deux à trois semaines permettra d’observer une augmentation ou une stabilisation du nombre de cas.

Les défis pour les prochaines semaines de la coordination sont, entre autres, le maintien de la tendance actuelle, le renforcement de la surveillance avec la dévolution de la prise en charge dans la  routine et l’observation du respect des mesures individuelles.

Dans le monde, plus de 60 millions de personnes sont atteintes du covid-19 avec  plus d’un million de décès. L’Amérique est le continent le plus touché avec plus de 25 millions de cas. Dans la zone CEDEAO, le Nigéria est le pays le plus touché, avec 66805 cas de covid-19 et le Burkina est classé en 9e position.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *