Election présidentielle au Burkina Faso : Le CDP annule son recours

292 0

Le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) a  annoncé ce lundi 30 novembre 2020 qu’il abandonne le recours pour les résultats de la présidentielle du 22 novembre 2020. Par ailleurs, le parti promet de faire un recours « au cas par cas » pour celles législatives.

N’ayant pas eu le temps pour formuler un recours sur les résultats de l’élection présidentielle du 22 novembre, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) a déclaré ce jour avoir annulé toute action en ce sens. Par contre, le parti ambitionne formuler un recours sur les résultats des législatives.

« Le délai des législatives couvre 7 jours  et justement, nous avons le temps  et nous avons instruit nos camarades, les directeurs provinciaux de la campagne présidentielle et législative à formuler des recours au niveau des juridictions compétentes en la matière », a affirmé Sanné Mohamed Topan, Directeur de campagne  du CDP.

Selon les membres du CDP, le scrutin du 22 novembre a un « niveau d’organisation piteux », car il y a eu beaucoup d’irrégularités.

Il s’agit, entre autres, du transfert d’urnes pour le dépouillement hors des sites de vote dans la commune de Di, la non ouverture ou  l’ouverture tardive de certains bureaux dont celui de Wemtenga, c’est-à-dire vers 17h  et le non-respect du principe de la compilation manuelle et électronique pour la proclamation des résultats. C’est pourquoi le parti a conclu que la « sincérité du scrutin du 22 novembre 2020 est sérieusement entamée et jette un discrédit sur les résultats proclamés ».

“On n’a pas besoin de baisser la garde  pour aller”

Pour ce qui est des félicitations formulées par certains partis politiques  au vainqueur du scrutin, Roch Marc Christian Kaboré,   le président du CDP, Eddie Komboigo attend la décision du Conseil Constitutionnel avant le faire.

« On n’a pas besoin de baisser la garde  pour aller mais, je respecte chaque formation politique aussi bien dans ses opinions que dans ses agissements. On doit faire une lecture objective, rationnelle et régulière à la lumière de l’intelligence des faits pour ne pas se précipiter et s’adonner à des critiques qui ne siéent  pas en cette matière », a lancé M. Topan qui a laissé entendre que cet acte est un fair-play dans le jeu politique et non une obligation.

En rappel, le  président du CDP, Eddie Komboigo est arrivé en 3e position avec 15, 48% de voix à l’élection présidentielle. Il occupe ainsi 20 sièges à l’Assemblée Nationale.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24

 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *