Promotion de la nutrition : Le RESONUT veut renforcer son plaidoyer

575 0

Le Réseau des Organisations de la Société Civile pour la Nutrition (RESONUT) a tenu son assemblée générale élective ce vendredi 4 décembre 2020. Valentine Bakyono de l’association ”Chant de Femme” est élue présidente du RESONUT pour 3 ans. Mais bien avant, les membres du réseau ont procédé à la révision de leurs statuts et règlement intérieur. La tenue de cette assemblée a été aussi l’occasion de définir la stratégie de développement du réseau pour les prochaines années à ses membres.

Fort de 37 membres notamment des ONG internationales, nationales des organisations de la société civile qui luttent pour promouvoir la nutrition au Burkina, le Réseau des Organisations de la société civile pour la nutrition (RESONUT), créée en 2014, réussit de grandes actions.

Il a permis une amélioration de la gouvernance nutritionnelle notamment à travers l’adoption en juin 2020 de la politique nationale multisectorielle de nutrition (2020-2029), le plaidoyer pour le relèvement du niveau d’ancrage institutionnel de la nutrition à la présidence du Faso, la mobilisation du président du Faso comme leader en nutrition, entre autres.

Des actions pour lesquelles s’est réjoui Grégoire Brou, le président sortant et directeur pays de « Action contre la faim », parce qu’il existe encore des problèmes de nutrition au Burkina. Un phénomène qui perdure et dont les causes structurelles sont liées à l’insécurité alimentaire, à la sécheresse.

Grégoire Brou, le président sortant et directeur pays de “Action contre la faim”

“Beaucoup d’efforts ont été faits dans ce sens mais il y a encore des cas de malnutrition notamment chez les enfants de moins de 5 ans, chez les femmes enceintes ou allaitantes et dans certains cas, il y a encore des poches  de malnutrition encore dans le pays”, explique le directeur pays de « Action contre la faim ».

Aujourd’hui encore au Burkina, la nutrition reste un enjeu majeur du fait d’autres causes conjoncturelles, notamment la crise sécuritaire et le Covid-19, «  puisque la crise sanitaire vient encore aggraver la question de l’approvisionnement des marchés, la question des prix qui  flambent dans certaines régions ».

C’est important, interpelle-t-il,  de continuer à se battre pour promouvoir la nutrition chez les populations, dans les politiques publiques et chez les bailleurs de fonds.

En effet, les actions du réseau grâce à ses multiples acteurs sur le terrain sont du plaidoyer pour un changement de comportement, de mentalité chez les populations et  de plaidoyer par rapport à la nutrition envers les démembrements de l’Etat ou vers les acteurs, ou les entreprises.

Et pour atteindre ses objectifs, le réseau met à contribution des artistes et des champions de la nutrition pour la sensibilisation, la visibilité et le plaidoyer au plus haut niveau.

L’assemblée générale qui s’est tenue ces 3 et 4 décembre 2020, a statué non seulement sur les textes du réseau mais aussi présenté la stratégie de développement, de plaidoyer et de visibilité du réseau pour les prochaines années.  Elle a   été l’occasion de procéder à l’élection de la nouvelle présidente en la personne de  Valentine Bakyono de ”Chant de Femme”.  Elle forme avec 8 autres personnes, le nouveau conseil d’administration pour les 3 prochaines années.

Valentine Bakyono de “Chant de Femme”, nouvelle présidente du RESONUT

La mobilisation des ressources propres au réseau à travers les cotisations annuelles des membres, bâtir des partenariats solides au plan technique, financier et stratégique au profit du RESONUT, poursuivre la stratégie de décentralisation  points focaux et projets, sont entre  autres défis  qui attendent la nouvelle équipe.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *