Ouagadougou : Démarrage des travaux d’entretien des routes en terre dans l’arrondissement 7

816 0

Armand Pierre Béouindé, maire de la commune de Ouagadougou, a le jeudi 10 décembre 2020 donné le coup d’envoi des travaux d’entretien des routes en terre à Nagrin dans l’arrondissement 7 de Ouagadougou.

Ces travaux s’inscrivent dans le cadre du programme de mandat 2016-2021 dénommé « vivre ensemble, libre ensemble ». C’est dans cette optique que le conseil municipal a initié un programme de mobilité dont son deuxième volet est relatif au renforcement des infrastructures routières de la commune de Ouagadougou.

Selon les explications du maire, Armand Béouindé, la ville de Ouagadougou dispose actuellement de plus 2000 Km de routes dont plus de 20% sont bitumés et le reste est en terre, soit 18 000 Km.

« Ce réseau, mis à rude épreuve chaque année par les eaux de ruissellement et l’intensité du trafic au regard de l’accroissement de la population,  nécessite un entretien courant et périodique », a-t-il laissé entendre. Il a poursuivi que pour assurer cet entretien, la commune a acquis grâce des partenaires techniques et financiers, « une brigade d’engins de terrassement pour un coût d’un milliard huit cents deux cents millions cinq cents six mille FCFA ».

Armand Béouindé a précisé que les travaux de la brigade consisteront à rendre les routes en terre carrossables à travers des reprofilages et la création de système d’évacuation des eaux de pluie afin de faciliter leur écoulement.

Pour le maire de l’arrondissement 7, Saidou Compaoré, le lancement de ces travaux est un ouf de soulagement. « Parce que la population est surtout politicienne et résume la gestion de la mairie aux reprofilages des voies. Une fois que les voies sont impraticables, on juge le maire à partir de là. Mais on oublie que le maire d’un arrondissement n’a pas de moyens pour reprofiler les voies », s’est-il exprimé.

Razack Tapsoba, président de la commission des aménagements du territoire, a indiqué que ces travaux couvriront tous les arrondissements de la commune de Ouagadougou. « On avait prévu 5 Km par arrondissement. Selon la taille de l’arrondissement et selon la sollicitude de l’arrondissement, nous allons aller un peu plus loin,  7 à 8 Km », a-t-il terminé.

Willy SAGBE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *