11 décembre 2020 : « On développe une nation par sa tête, son cœur et  par ses bras » (Bruno Dipama)

692 0

Le Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales (FPDCT) a pris part aux festivités entrant dans le cadre de la  célébration de la fête nationale dans la cité du paysan noir. Entre autres activités menées, la structure de Bruno Dipama a tenu des ateliers et une participation au défilé ce vendredi 11 décembre 2020 à Banfora.

Le fonds permanent ne voulait pas rester en marge de la célébration de la fête nationale dans la cité du paysan noir. En cette journée du 11 décembre, journée commémorative, la structure dirigée par Bruno Dipama a contribué à la réussite de la cérémonie à travers une participation au défilé civil. Pour lui, «Il faut rendre grâce à Dieu ».

Selon ses propos, cette date devrait amener des réjouissances pour tout Burkinabè. Cependant, une question reste chère à toute la population du « Pays des Hommes intègres » et est celle de la cohésion sociale et l’engagement patriotique. Pour Bruno Dipama, cela a tout son sens en ces temps de crise sécuritaire et sanitaire. « On développe une nation par sa tête, son cœur et  par ses bras », a-t-il déclaré.

« Nous pouvons espérer en l’essor véritable de notre pays »

«Nous devons de participer à cette célébration »

Ces trois parties représentent respectivement, l’intelligence, le patriotisme et le travail pour le directeur général du FPDCT. Avec toutes ces composantes réunies plus un contexte favorable sur le plan sécuritaire et sanitaire, « nous pouvons espérer en l’essor véritable de notre pays ». Un discours tenu à la fin du défilé du 11 décembre et qui rentre en droite ligne avec les orientations du chef de l’Etat qui a aussi appelé les Burkinabè « à plus de responsabilité ».

Sur la participation de sa structure aux festivités du 11-Décembre, Bruno Dipama a indiqué que c’est leur manière aussi de célébrer la fête nationale. « En tant qu’instrument gouvernemental d’appui aux collectivités, nous devons de participer à cette célébration », a-t-il dit. Du reste, il a apprécié la fête célébrée de façon sobre dans la ville de Banfora.

Une mention spéciale a été ainsi faite pour la lutte contre le terrorisme et la pandémie du Covid-19. « On n’a jamais eu autant de masques que maintenant. L’ensemble du corps médical trouvera satisfaction si nous aussi nous faisons un effort », a souligné Roch Marc Christian Kaboré.  Il faut rappeler que c’est la deuxième fois consécutive que le FPDCT prend part au défilé civil lors des festivités du 11-Décembre.

Basile SAMA

Burkina 24



Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. Monsieur Dipama. Personnellement je comprends pourquoi le parti manque de vision claire pour le développement du Burkina. Quand un conseiller confond un voeux ou souhait avec un objectif, il ne peut éclairer les prises de décisions. Quel dommage.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *