Côte d’Ivoire : Ouattara présente les grandes lignes de son nouveau mandat à son investiture

529 0

Le Président de la République Alassane Ouattara a dévoilé dans son allocution les grandes lignes de son nouveau quinquennat, en présence d’une importante délégation de chef d’Etats africains, de chefs de gouvernement et de personnalités européennes. Il a promis travailler à la réconciliation des Ivoiriens entre eux après les multiples crises.

Alassane Ouattara s’est dit très indigné par la tournure qu’a prise le scrutin présidentielle du 31 Octobre 2020 et a déploré qu’elle ait « donné lieu à des violences et des actes intolérables constitutifs d’infractions pénales. Ces actes graves ne doivent pas rester impunis », a-t-il tranché.

Conscient de l’énorme fracture au niveau de la cohésion sociale dans son pays, le Président ivoirien s’est engagé à la création, à l’issue du prochain remaniement ministériel, d’un ministère de la Réconciliation nationale avec « pour mission de faire une évaluation de nos actions avec pour objectif le renforcement de la cohésion nationale et de la réconciliation des filles et des fils de notre chère Côte d’Ivoire », a expliqué le chef de l’État ivoirien.

Faisant allusion à la reprise des discussions avec les partis politiques de l’opposition dans la perspective des législatives censées se tenir début 2021, le président ivoirien les a invités à « saisir cette opportunité »  qui devrait leur permettre de revenir dans le jeu politique.

Ce mandat, Alassane Ouattara le met sous le signe du renforcement des actions gouvernementales au profit du social, l’éducation et de la santé. « Pour ce nouveau mandat (…), la priorité de notre action sera centrée sur l’éducation, la formation et l’emploi des jeunes », a-t-il déclaré non sans s’engager à « faire reculer davantage la pauvreté à travers l’émergence d’une classe moyenne encore plus importante au cours du prochain quinquennat ».

Le renforcement de la lutte contre la corruption devrait tenir tout un pan de ses actions et promis des actions, promettant de sévères répressions pour ces infractions.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24

 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *