Garango : Les femmes catholiques reçoivent des enseignements sur le style marial

426 0

La deuxième édition de la journée de la femme catholique du diocèse de Tenkodogo a lieu  les 11,12 et 13 décembre 2020 dans la paroisse de Garango. Placée sous le thème « association des femmes catholiques, unité, foi et engagement », cette édition a réuni les femmes des 10 paroisses que couvre le diocèse.   

 C’est à la faveur de la fête de l’Immaculée Conception, solennité célébrée le 8 décembre de chaque année que  la journée de la femme catholique a été instituée. Deuxième édition du genre, cette journée amène la femme catholique à militer  dans  l’église, évoquer Marie à travers ses privilèges.

Selon   Abbé Jules Pascal Zabré, recteur du sanctuaire Notre Dame de Yagma, présenter de nouveau, Marie aux femmes catholiques,  « c’est de remobiliser sur le principe de la croix, tous nos sacrifices doivent être consentis pour que le sacrifice  qui est aussi humain qui nous pousse à la divinité  soit conjugué dans notre vie quotidienne ».

« D’emblée,  la célébration eucharistie est le cœur de  l’activité du chrétien  car ça nous recentre sur le sacrifice eucharistique et  la dévotion mariale nous amène à conjuguer   enseignement et culte marial qui veut dire comment prier pour avoir la  grâce divine», a-t-il affirmé en ajoutant que sans  Marie, l’église se déshumanisera  parce qu’elle perdra le sens de l’homme, elle perdra le sens de l’humanité.

Pascaline Sorgho/Balima, présidente de l’association des femmes catholiques du diocèse de Tenkodogo, a quant à elle lancé que tout le monde s’inspire à la sainteté. « L’Eglise nous a indexé quelqu’un qui est la vierge Marie. Pour vivre et être saint, il faut vivre comme Marie », a-t-elle recommandé.

Au cours des journées de la femme catholique, les conférences débat sur les maux dont souffre la  femme, l’éducation de la jeune fille et la psychologie de l’enfant sont entre autres les activités qui ont eu lieu. Une messe d’action de grâce et les vœux pratiques pour toute femme d’adopter le style marial ont été le message fort de la fin de la cérémonie.

   Moumini Gouba

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *