Fasofoot : Les arbitres burkinabè sifflent contre les supporters violents

701 0

L’Amicale des arbitres du Fasofoot (AMAF) appelle à la fin des violences contre le corps arbitral dans les stades. Dans un communiqué signé par son président Seydou Belem, les arbitres burkinabè menacent de « faire face à ces actes ».

Les arbitres burkinabè ne sont pas contents. Ils ont exprimé leur mécontentement en sifflant pour la fin des violences contre les hommes en noir. « L’Amicale des arbitres du Fasofoot voudrait attirer l’attention de la FBF et du public sportif que depuis le début de la saison sportive 2020-2021, l’arbitrage fait l’objet de contestation de la part de certains acteurs du football. Qu’elles soient fondées ou non, ces contestations s’expriment le plus souvent par des violences physiques et verbales contre les arbitres. L’AMAF condamne de prime abord tous ces actes de violences qui n’honorent pas le sport », écrit le président de l’AMAF Seydou Belem.

Partant de ce constat, l’AMAF reste solidaire des arbitres du Fasofoot. « Au regard de cette situation délétère, elle tient à apporter son soutien renouvelé à tous les arbitres pour leur détermination quotidienne à assurer au Fasofoot des lendemains meilleurs. Aussi, les invite-t-elle à rester sereins et imperturbables dans leur prise de décision », poursuit le communiqué de l’AMAF.

L’AMAF appelle les structures dirigeantes du football burkinabè à prendre leurs responsabilité face à « la recrudescence de la violence dans les stades ». Et, l’AMAF prévient : « Si ces violences venaient à se poursuivre, l’AMAF se réserve le droit de faire face à ces actes ».

Les faits

En effet, lors de la 15e journée du Fasofoot disputée  entre l’AS Faso Yennenga (ASFA Y) et Kassoum Ouédraogo dit Zico Académie football (KOZAF) au Stade Issoufou Joseph Conombo de Ouagadoudougou, les arbitres du match, Hubert Tiendrébeogo, Boukaré Koanda, Yacouba Boina et Eric Yaméogo, ont été pris à parti par des supporters. Ces derniers leur reprochaient un mauvais arbitrage de cette rencontre soldée par une victoire de KOZAF (1-0).

Les arbitres sont restés une quinzaine de minutes pendant que des supporters remontés attendaient leur sortie pour en découdre. La vigilance des forces de sécurité a permis aux arbitres de rejoindre les vestiaires sains et saufs. Pendant le match, le premier assistant a subi des jets d’eaux de certains supporters en guise de protestation contre son jugement pendant la rencontre.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *