La plateforme des OSC sur la justice fiscale

Burkina Faso : La plateforme des OSC sur la justice fiscale examine le budget de l’Etat gestion 2021

348 0

Une plateforme des OSC sur la justice fiscale a porté une lecture citoyenne sur le budget de l’Etat gestion 2021. A cet effet, elle a rédigé un mémorandum qui a été rendu public ce vendredi 18 décembre 2020 à Ouagadougou.

Le budget de l’Etat, gestion 2021 est arrêté en recettes à 2 110, 974 milliards FCFA et en dépenses à 2 651,774 milliards FCFA avec un déficit budgétaire (besoin de financement) de 540,8 milliards FCFA. La plateforme des OSC sur la justice fiscale a estimé que ce déficit était très élevé. Egalement, elle a déploré que les mécanismes et les sources de financement de ce gap n’ont pas été clairement définis par le Gouvernement.

Ainsi, elle a demandé au gouvernement de contracter un certain nombre de dépenses non prioritaires dans la loi rectificative pour réduire ce déficit.

porte-parole de la plateforme, Hermann Doanio
Hermann Doanio, porte-parole de la plateforme

En plus, l’analyse des grandes composantes de recettes indique que les recettes propres représentent 85,25% des recettes totales de 2021. Tandis que les recettes extraordinaires représentent 14,75% des recettes totales. Ainsi, cette situation a été saluée par les organisations de la société civile sur la justice fiscale.

« Cette situation est assez satisfaisante parce qu’on a une prédominance des recettes propres constituées de recettes fiscales à hauteur de 88,06%. Mais quand on regarde les recettes propres, ce sont les recettes fiscales qui sont dominantes. Constituées principalement de l’impôt des biens et services, de la TVA et l’impôt sur les sociétés. La TVA représente plus de la moitié des recettes fiscales alors qu’elle a un taux unique au Burkina Faso. Nous recommandons, dans le cadre d’une justice fiscale qu’on puisse établir des taux progressistes pour pouvoir permettre de faire la distinction entre les biens de luxe et les biens de première nécessité », a suggéré le porte-parole de la plateforme, Hermann Doanio.

Cependant, les dépenses s’élèvent à plus de 2 651 milliards FCFA. Selon le mémorandum, l’analyse des grandes composantes de dépenses indique que les dépenses courantes représentent 66,94% des dépenses totales de l’Etat en 2021 tandis que seulement 33,06% des dépenses seront consacrées aux dépenses d’investissement.

Lire également 👉Dépenses fiscales au Burkina : Le budget de l’Etat privé de plus de 76 milliards de FCFA en 2019

A écouter le porte-parole de la plateforme, selon les prévisions de 2021, les recettes propres ne dégagent que 24 milliards de FCFA, soit une couverture des besoins de 2,79%.

« Ça veut dire que tout le reste de l’investissement sera couvert par les ressources extérieures, soit des subventions soit des prêts. Pour nous, c’est de travailler à augmenter cette part de recettes propres pour couvrir les besoins d’investissement. Mais aussi de travailler à rehausser le taux d’investissement qui est de 33% qui n’est pas très élevé en vue de créer un cadre économique favorable aux activités de la population », a relevé Hermann Doanio.

En rappel, la plateforme des OSC sur la justice fiscale est composée de 12 structures.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *