Roch Kaboré élu Président du Faso : Des candidats prennent acte de la décision du Conseil constitutionnel

801 0

Le Conseil constitutionnel a proclamé, ce vendredi 18 décembre 2020 à Ouagadougou, les résultats définitifs de l’élection présidentielle du 22 novembre 2020. Les chiffres diffèrent quelque peu de ceux proclamés par la CENI, mais ne changent pas le résultat final. Le candidat du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Roch Marc Christian Kaboré, a été déclaré officiellement Président du Faso avec 1 645 229 voix, soit 57,74%, contrairement aux résultats provisoires de la CENI (1 654 982 voix, soit 57,87 %).

Ce vendredi 18 décembre 2020, 20 minutes auront suffi au Conseil constitutionnel pour proclamer les résultats définitifs de l’élection présidentielle du 22 novembre 2020.

Selon l’organe chargé de contrôler la constitutionnalité des lois et de veiller à la régularité des scrutins, le nombre d’électeurs inscrits sur le fichier électoral est de 5 918 844, contre 6 490 162 déclarés par la CENI.  Le taux de participation est de 50,22% contre 50,79 proclamés par la CENI. Et le suffrage exprimé est de 2 849 535, contrairement aux 2 993 288 de la CENI.

En fin de compte, Roch Marc Christian Kaboré, qui a été déclaré Président du Faso par le Conseil constitutionnel, a obtenu 1 645 229 voix, correspondant à 57,74% des voix, soit plus de la majorité absolue des suffrages exprimés exigée par l’Article 39 de la Constitution.

 Voir 👉  La décision du Conseil Constitutionnel

Le Conseil constitutionnel n’a pas enregistré de recours relatif à la régularité des opérations électorales émanant des 13 candidats à l’élection du Président du Faso. Il a également procédé au recensement général par l’analyse des votes, le contrôle des documents électoraux et l’examen des rapports de mission de ses délégués dans les bureaux de vote.

Le Président du Conseil constitutionnel, Kassoum Kambou, et les autres membres de l’organe ont rectifié des « erreurs matérielles » et procédé à des « annulations qui ont été spécifiées dans le Procès-verbal de recensement général des votes ».  

« Les erreurs matérielles constatées n’entachent pas la régularité, la transparence et la sincérité du scrutin », a dit Kassoum Kambou au cours de l’audience de ce 18 décembre 2020.

Des candidats, dont Do Pascal Sessouma, Gilbert Noël Ouédraogo, Yéli Monique Kam, ainsi que des représentants de candidats et des présidents d’institutions notamment Sara Sérémé, Newton Ahmed Barry, étaient présents dans la salle.

« Nous saluons les Forces de défense et de sécurité qui ont sécurisé ce processus… »

« Les statistiques sont sensiblement les mêmes que la CENI avaient données. Nos militants sont dans la joie, dans l’allégresse. Mais je pense que c’est le peuple burkinabè dans son ensemble qui est dans la joie, que cette élection se soit déroulée dans la sérénité, dans la tranquillité, même dans la sécurité », s’est réjoui Clément Sawadogo, représentant du candidat victorieux. D’autres se contentent de prendre acte de cette décision finale.

« Cette proclamation vient confirmer les résultats provisoires de la CENI. Il n’y a pas beaucoup de variations. Roch Kaboré est déclaré Président du Faso. C’est le choix du peuple, et nous respectons ce choix », a, pour sa part, affirmé Yéli Monique Kam, candidate non victorieuse.

Et à Gilbert Noël Ouédraogo, qui était également candidat à cette élection présidentielle, de commenter : « Roch Kaboré a été élu Président du Faso. Nous le félicitons. Nous prenons acte de cette décision. Et nous saluons les Forces de défense et de sécurité qui ont sécurisé ce processus, les citoyens burkinabè qui sont allés à ces élections et les 12 autres candidats qui n’ont pas démérité ».



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *