Ministère de l'intégration africaine et des Burkinabè de l'extérieur

Burkina : Le ministère des Burkinabè de l’extérieur affûte ses armes pour l’avenir

418 0

Du 22 au 23 décembre 2020 à Manga dans la région du Centre-Sud, le Ministère de l’intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur organise sa 2e session du CASEM ordinaire. Cette rencontre consiste à examiner et à adopter le programme d’activités de 2021 et de faire le bilan des trois années d’existence du ministère.

Le Ministère de l’intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur tient sa 2e session du Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de 2020. C’est la ville de Manga dans la région du Centre-Sud qui abrite cette rencontre du 22 au 23 décembre 2020. En effet, cette session ordinaire consiste à examiner et à adopter le programme d’activités 2021 et de faire le bilan des trois années d’existence du ministère.

…Politiquement, c’était un engagement qu’il fallait tenir…

En termes de bilan, le scrutin du 22 novembre 2020 a connu pour la première fois le vote des Burkinabè vivant à l’extérieur.

« C’est le couronnement d’un long processus, depuis l’engagement du Président Kaboré à faire du vote de la diaspora une réalité. Politiquement, c’était un engagement qu’il fallait tenir. Quel que soit le nombre de participants de cette diaspora à cette élection, c’est une réussite. C’est une victoire pour eux et pour l’ensemble de la nation. Au-delà des chiffres, c’est un acte fort, c’est une étape importante de la vie de la nation », a fait savoir le ministre en charge de la diaspora, Paul Robert Tiendrébéogo.

La cérémonie d'ouverture de la 2e session ordinaire
La cérémonie d’ouverture de la 2e session ordinaire

A l’écouter, en termes d’acquis, c’est la protection des migrants burkinabè avec leur accueil et leur installation en partenariat avec d’autres structures. Egalement, le ministère a procédé au lancement le 4 décembre dernier la construction d’un centre d’accueil et de réinsertion pour migrants. « Au total, on peut donc modestement dire, que le département, en trois années d’existence, a engrangé des résultats notables », a précisé le diplomate.

Lire également 👉Burkina Faso : Bientôt un centre d’accueil et de réinsertion pour migrants

Concernant le programme d’activités 2021, Paul Robert Tiendrébéogo, a indiqué qu’il s’agit, entre autres, de réfléchir sur la mise en place d’un fonds de soutien aux projets de la diaspora et la construction d’un centre d’accueil et de réinsertion pour migrants.

Cependant, le ministre en charge de la diaspora est revenu sur le choix de la région du Centre-Sud pour la tenue de cette rencontre. Pour lui, l’histoire et la position de la région confèrent un rôle dans la promotion de l’intégration africaine.

En effet, la région du Centre-Sud est un carrefour et une interface dans les échanges marchands avec les pays frontaliers, notamment le Ghana. « La région accueille des communautés des pays voisins. Ce qui est un bon exemple d’intégration et d’osmose transnationales », a souligné le ministre Tiendrébéogo.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *