5e RGPH : Près de 20,5 millions d’habitants dont 51,7 % de femmes au Burkina Faso

923 0

Les résultats préliminaires du  5e Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPH) ont été présentés ce mardi 22 décembre 2020, à Ouagadougou. Il ressort que la population générale est estimée à près de 20,5 millions.

 

Débuté le 16 novembre 2020, le 5e Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPH) a pris fin le 15 décembre 2020. Les résultats présentés ce 22 décembre 2020 font état d’un total d’habitants de de  20 487 979, dont 48,3%  d’hommes et 51,7% de femmes. Elle est  composée de 9 894 028 hommes  (51, 7%) et 10 593 951 femmes (48,3%).

«Ouagadougou abrite à elle seule, 54,4% de la population urbaine du pays»

La population du Burkina est majoritairement rurale selon les résultats préliminaires. Elle est estimée à  5 398 305 d’urbains et celle rurale est  à 15 089 674 habitants.

Les villes de Bobo-Dioulasso et de Ouagadougou sont les deux plus grands pôles urbains du pays. «  Les effectifs de ces deux villes s’élèvent à 2 453 496  habitants pour Ouagadougou et 903 887 habitants  pour Bobo-Dioulasso, soit respectivement 12% et 4,4% de l’ensemble de la population du pays. Ces deux villes regroupent plus de la moitié (62,2%) de la population urbaine. Ouagadougou abrite à elle seule, 54, 4% de la population urbaine du pays », ressort-t-il du RGPH.

Les résultats ont présenté la région du Centre  comme la plus peuplée avec  une population de 3 032 668 habitants soit 14,8% de l’ensemble et la région du Centre-Sud la moins peuplée avec 788 341 habitants,  soit 3,8% de l’ensemble de la population.  

Plus de 77,9% de la population a moins de 35 ans

Ces résultats  permettront de mieux appréhender les besoins sociaux de base en santé,  éducation, formation, alimentation, emploi, logement, etc.

Selon le Premier ministre, chef du gouvernement, Christophe Marie Joseph Dabiré, les résultats sont une satisfaction. « Il y a des indicateurs extrêmement importants qui montrent que nos politiques publiques doivent aujourd’hui porter principalement sur l’autonomisation des femmes et sur le développement de la jeunesse parce que notre population est constituée principalement de couche jeune et de femme.

 De ce point de vue, nous allons travailler à faire en sorte que dans la mise en œuvre de ces politiques publiques, nous puissions accorder une part importante au développement des couches les plus vulnérables de notre pays », a-t-il affirmé.

La population burkinabè est majoritairement jeune. Plus de 77, 9% de la population a moins de 35 ans. Les enfants de 0 à 4 ans représentent 16,2% de la population totale et la population âgée de moins de 15 ans  représente 45,3% de la population globale et la proportion de la population active (16-64 ans) est de 51,3%. Quant à la population âgée de 65 ans ou plus est de 3,4%.

Selon le Directeur Général de l’Institut National  de la Statistique et de la Démographie  (INSD), Boureima  Ouédraogo, la  population connait une croissance assez importante.

“La population est toujours marquée par sa jeunesse. A  peu près 45%  de  la population a moins de 15 ans. Ce qui veut dire qu’il y a un défi assez important à relever  pour que cette jeunesse puisse être bien formée, bien éduquée et pouvoir trouver des emplois », a-t-il déclaré.

De 2006 et 2019, la population burkinabè est passée de 14 017262 habitants à 20 487 979 habitants. Ainsi la population du pays a quasiment doublé entre 1996 et 2019. Ce qui correspond à un taux d’accroissement de 2,93 %. Comparativement à la période 1996-2006, le taux d’accroissement était de 3,12%, le rythme d’accroissement démographique a légèrement baissé.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *