Burkina Faso  : Slam et déclame pour la promotion des jeunes

587 0

Dans le contexte du projet « Kombib suur koecé », l’ONG Children Believe a organisé la finale de son concours de plaidoirie et de slam le mardi 22 décembre 2020 à Ouagadougou. Ce concours avait pour thème « Engagement citoyen des jeunes » et les compétiteurs étaient des étudiants burkinabè.

Au total, ils étaient 6 à rivaliser pour la première place en slam et deux groupes de trois membres chacun qui se disputaient la meilleure prise de position en plaidoirie sur le sujet « Et si la nouvelle génération remplaçait l’ancienne génération ». A la suite des différentes prestations et des plaidoiries, les lauréats étaient Franck Ismaël  Iriga pour le slam et également le groupe de l’Université Thomas Sankara pour la plaidoirie.

Selon le jury, les critères de notation des compétiteurs étaient la diction, l’intonation, la voix, la mémorisation, la capacité à soutenir l’attention du public, la tenue vestimentaire, la rhétorique et le vocabulaire, la grammaire et la syntaxe, la structuration du récit, le sens et l’originalité du message. En pratique, les slameurs disposaient d’un temps limite de 4 minutes 15 secondes pour prester et les intervenants en plaidoiries avaient 3 minutes 15 secondes au maximum pour se défendre.

The Children Believe a fait savoir que ce concours avait pour but de « promouvoir la pleine participation citoyenne des jeunes dans la gouvernance et le développement de leur communauté ». Adama Ilboudo, coordonnateur du projet « Kombib suur koecé » a laissé entendre que les jeunes ne sont pas réellement impliqués dans les différents processus de développement et pour lui ce concours a servi de cadre de sensibilisation pour « redynamiser la participation citoyenne des jeunes ».

Les récompenses

Franck Ismaël Iriga est reparti avec 75.000 FCFA plus un trophée et une attestation.  Le groupe d’art oratoire de l’Université Thomas Sankara lui a reçu un chèque de 200.000 FCFA et un trophée.  Franck Poda, deuxième lauréat en slam, a reçu la somme de 40.000 FCFA. Le deuxième groupe en plaidoiries provenant de l’Université Saint Thomas d’Aquin a reçu 150.000 FCFA.

Josué TIENDREBEOGO (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *