Burkina Faso : Deux organisations s’inquiètent de plus en plus des menaces contre les journalistes

336 0

Le Centre National de Presse Norbert Zongo (CNP-NZ) et le Collectif des Organisations Démocratiques de Masse et de Partis Politiques (CODMPP) ont organisé une conférence de presse portant sur les menaces contre des journalistes burkinabè. Ce cadre a été le lieu pour les deux entités de faire le point des menaces et attaques exercées sur des journalistes et pour réitérer leur soutien envers les femmes et hommes de presse.

Les deux entités s’inquiètent. Dans une période de moins d’un mois, trois journalistes ont subi des menaces ou des agressions.  Il s’agit Siriki Dramé, menacé de mort dans la nuit du 27 au 28 novembre 2020, Yacouba Ladji Bama, dont la voiture qui le ramenait d’une conférence a reçu un projectile le 10 novembre 2020, et Séry Baoula, dont le domicile a essuyé « des tirs de balles », le 2 décembre 2020.

 « Qui en voudrait autant aux journalistes  » ?, s’interroge-t-on du côté du CNP-NZ et de la CODMPP. Les deux organisations ont tenu à interpeller l’Etat et la Justice pour « envoyer un signal fort à tous ceux qui cagoulés, jouent à faire peur aux journalistes et aux citoyens engagés ».

Pour finir les deux entités ont tenu à affirmer leur solidarité aux hommes de médias victimes de menaces et ont appelé les Burkinabè à se mobiliser afin de faire échec aux remises en cause répétées du droit à la vie et au recul démocratique au Burkina Faso.

Josué TIENDREBEOGO (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *