Centrafrique : La présidentielle se tient effectivement ce dimanche

La bataille entre le pouvoir et l’opposition qui a exigé le report des élections présidentielle et législatives prévues ce dimanche 27 Décembre 2020 a tourné en faveur du camp du Président sortant Faustin-Archange Touadéra avec le rejet par la Cour constitutionnelle ce samedi 26 Décembre des derniers recours de ses adversaires.

La Présidentielle et la législative en République centrafricaine se tiennent ce dimanche 27 Décembre 2020 malgré les inquiétudes de l’opposition qui pointe du doigt le regain de violence consécutif à une offensive des groupes rebelles.

En tout état de cause, la Cour constitutionnelle a tranché ce samedi 26 Décembre 2020 au travers de son vice-président Jean-Pierre Wabé qui a indiqué que « la primauté de la Constitution exige que les dispositions constitutionnelles soient privilégiées, donc les demandes introduites en se fondant sur les dispositions de l’article 115 du code électoral ont été rejetées par la Cour constitutionnelle « , a-t-il expliqué.

Bien entendu, cette décision conforte le camp du Président sortant Faustin-Archange Touadéra qui a mené sa campagne minimisant les interpellations de ses challengers. « Comment les électeurs peuvent-ils aller voter en leur âme et conscience en toute tranquillité, surtout que certaines provinces sont occupées ? L’échec de ce qui se passe en Centrafrique est du ressort à la fois du président de la république, de la communauté internationale, et des forces rebelles et des mercenaires qui écument la république Centrafricaine », s’est indigné l’ancien ministre et opposant Joseph Bendunga, le président du Mouvement démocratique pour la renaissance et l’évolution de Centrafrique (MDREC).

Pour Anicet-Georges Gologuélé, candidat de l’Union pour le renouveau centrafricain (URCA), le report de ces élections « serait plus sage (…) mais il faut que les Centrafricains aillent massivement voter pour chasser Touadéra et je compte donner l’exemple », a-t-il indiqué.

Dix-sept (17) candidats sont en lice pour cette présidentielle du 27 Décembre 2020. L’ancien président François Bozizé est la principale victime de cette présidentielle pour avoir été écarté par la Cour constitutionnelle centrafricaine.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Africanews



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page