Burkina Faso : Signature des contrats pour l’approvisionnement en eau potable des populations

604 0

Le ministre de l’eau et de l’assainissement, Niouga Ambroise Ouédraogo, a procédé ce lundi 28 décembre 2020, à la signature de deux contrats entrant dans le cadre de l’accès à l’eau potable des populations. Le premier contrat commercial est signé avec la Chine Populaire à travers la société CGCOC. Le deuxième contrat de services  est celui signé avec les Projets House Engineering Consultancy and EDS International.

Le contrat commercial du  projet d’approvisionnement en eau potable des villes de Tenkodogo, Garango, Bittou, et Bagré à partir du barrage de Bagré a été signé, ce jour, par le ministre  de l’Eau et l’Assainissement (MEA) et la Chine Populaire. Ce contrat portant sur le système d’approvisionnement en eau potable des 4 villes a un coût de plus de 62 millions USD, selon le ministre Niouga Ambroise Ouédraogo.

 « Le contrat commercial avec la société est d’un montant d’environ 62 millions de dollars USD,  soit environ une trentaine de milliards de F CFA. La contrepartie de l’Etat est de plus de 4 milliards de dollars USD, donc environ 2 milliards de F CFA », a-t-il annoncé en ajoutant que le projet sera financé par un prêt concessionnel auprès de Exim Bank de Chine.

Le Ministre de l’eau et de l’assainissement et Lai Yuan  ont échangé les documents signé du contrat.

Selon le représentant de CGCOC Group, Lai Yuan,  le gouvernement chinois prête toujours une attention particulière au bien-être pour des populations burkinabè et africaines.

« En tant qu’entreprise qui va assurer l’exécution de ce projet, nous en sommes très fiers. Fort de notre expérience en Afrique, nous avons confiance de bien réaliser  ce projet que le président du Burkina tient à cœur », a-t-il assuré.

Avec un délai d’exécution de 30 mois, il est prévu la construction d’une nouvelle station d’eau potable au niveau du barrage de Bagré d’une capacité de 2500m3 par jour et la construction d’un nouveau centre de distribution d’eau à Tenkodogo.

Le deuxième contrat de service  signé avec l’ingénieur Conseils Projects House Engineering Consultancy and EDS Internationnal entre dans le cadre du Programme Saoudien de Forage de Puits et de Developpement Rural en Afrique phase V (PSFA).

« Ils vont réaliser 100 pompes à motricité humaine dans ces deux régions »

Selon le ministre de l’eau, le  2e contrat consacrera  une alimentation en eau potable des populations essentiellement rurales et de quelques villes des Haut-Bassins et des Cascades.

 « Ils vont réaliser 100 pompes à motricité humaine dans ces deux régions  des Hauts-Bassins et des Cascades. Ils vont réaliser 10 systèmes d’approvisionnement en eau potable qui constitue généralement un système de renforcement de l’augmentation de l’eau en milieu urbain », a affirmé Niouga Ambroise Ouedraogo.

Le financement de ce programme est selon lui, un don fait par l’Arabie Saoudite pour un montant   de près de six millions de dollars US équivalent à trois milliards de Francs CFA.

Selon Fayçal Amar, représentant de l’ingénieur conseil, la signature de ce contrat est motivée par  les relations éternelles entre le Burkina et le Royaume de l’Arabie Saoudite. C’est alors une continuité de collaboration entre les deux pays, selon lui.

Il a déclaré que le Programme Saoudien de Forage de Puits et de Developpement Rural en Afrique (PSFA) a débuté en 1982,  soit près de 38 ans. Il s’agit de  la 5e phase du programme.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *