Le Pr Martial Ouédraogo, coordinateur national de la réponse à l’épidémie deCOVID19

Covid-19 au Burkina : L’Ordre des Médecins engage des poursuites contre le Pr Martial Ouédraogo

392 0

Le  Conseil National de l’ordre des Médecins du Burkina Faso (CNOMBF) a lancé une  poursuite judiciaire contre l’institution qui a mené les essais cliniques de l’Apivirine  et toutes les personnes associées. Le conseil a également  affirmé que le Pr Martial Ouédraogo et  tous les autres médecins impliqués répondront de leurs  actes devant les instances disciplinaires.

Les 22 et 23 décembre 2020, les résultats du  1er essai clinique de l’APIVIRINE avaient été publiés. En effet, le Pr Martial Ouedraogo, pneumologue, chercheur à l’Unité de Formation et de Recherche en Sciences de la Santé (UFR/SDS) de l’Université Joseph KI-ZERBO, a annoncé   dans un communiqué que les essais cliniques de l’Apivirine au Burkina Faso ont permis de démontrer l’efficacité et l’innocuité dans le traitement curatif de la Covid -19.

Il avait indiqué que l’étude a concerné 45 patients, de 20 à 65 ans en informant que  38 patients ont présenté une guérison virologique dont 13 patients après 4 jours de traitement, 10 patients après 7 jours de traitement, 11 patients après 14 jours de traitement, 04 patients après 21 jours de traitement.

A la suite de cette déclaration, le Conseil National De L’ordre Des Médecins Du Burkina Faso (CNOMBF) a, porté plainte contre le Pr Martial Ouedraogo et tous les médecins ayant participé à cet essai qualifié d’ «illégal ». Selon le CNOMBF, cette recherche a été réalisée dans la clandestinité au mépris du cadre règlementaire régissant la conduite des essais cliniques au Burkina Faso.

« Le CNOMBF en sa session extraordinaire du 26 décembre 2020, a, de ce fait, décidé d’engager une poursuite judiciaire contre l’institution ayant mené la recherche et toutes les personnes associées », lit-on dans le communiqué, signé président du CNOMBF, Charlemagne Ouédraogo.

En ce qui concerne le Pr Martial Ouédraogo, ses pairs l’ont convoqué devant les instances disciplinaires.

« Quant au Pr Ouédraogo Martial, médecin inscrit au tableau de l’Ordre des médecins du Burkina Faso, il répondra de ses actes devant les instances disciplinaires, de même que tous les autres médecins impliqués », est-il précisé dans le communiqué.

Le CNOMBF déconseille, par ailleurs, « formellement » l’utilisation de ce produit pour traiter la maladie du Covid en l’état actuel.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *