Centrafrique : Faustin Archange Touadéra réélu dès le premier tour avec 53,92% des voix

260 0

 Le président sortant Faustin Archange Touadéra a été réélu avec 53,92% des voix à l’issue de la présidentielle du dimanche 27 Décembre 2020. C’est dans un contexte particulièrement tendu que la haute Autorité Nationale des Elections a publié ces résultats provisoires ce lundi 04 Janvier 2021. L’opposant Anicet-Georges Dologuélé de l’Union pour le renouveau en Centrafrique (Urca), a récolté  21 % des suffrages et est arrivé en deuxième position.

La présidentielle en République centrafricaine ne connaitra pas de second tour. C’est la conclusion tirée des résultats provisoires publiés ce 04 Janvier 2021 par la Haute Autorité des Elections qui propulse la victoire du Président Faustin-Archange Touadéra avec 53,92%  des suffrages exprimés.

A la suite de Faustin-Archange Touadera arrive Anicet-Geoges Dologuélé de l’Union pour le renouveau en Centrafrique (Urca), avec 21 % des voix et en troisième position Martin Ziguélé  du Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC) crédité de  7,46% des votants.

Avant et après ces élections, les groupes armés du pays rassemblés au sein de la Coalition des patriotes pour le Changement (CPC) et proches de l’ex-président François Bozizé ont lancé des offensives sur la capitale Bangui tenue de main de fer par Faustin-Archange Touadéra et ses soutiens russes.

Ces groupes armés ont déclaré qu’ils attendaient « aller jusqu’au bout » et « prendre Bangui ». Ils ont récemment buté face aux Casques bleu appuyés par plusieurs centaines de soldats rwandais à Bangassou.

La Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) a invité ces dernières semaines le président Touadéra à organiser un nouveau dialogue national inclusif, sitôt les opérations électorales achevées, espérant empêcher une nouvelle escalade de la violence avec les groupes armés.

En vue en vue de restaurer la paix dans le pays, le chef de l’État congolais Denis Sassou N’Guesso, président en exercice de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) a appelé le président Touadéra à organiser un nouveau dialogue national inclusif au travers d’une concertation nationale qu’elle se propose de superviser à la suite de ces élections.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Africanews

 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *