Mali : Une frappe aérienne de l’opération Barkhane fait plusieurs victimes dans le centre

568 0

L’armée française a indiqué ce mardi 05 Janvier 2021 avoir opéré des frappes le dimanche 03 Janvier dernier dans le centre du Mali. Des dizaines de terroristes ont été tués selon le bilan publié. Une association locale a, toutefois, dénoncé le meurtre de civils atteints par un appareil non-identifié lors d’un mariage. La confusion règne quant à la responsabilité de l’opération Barkhane dans ce qui pourrait être considéré comme une bavure militaire.

La force Barkhane, à la suite d’une opération conduite dans la région de Douentza, non loin du village de Bounti (Centre du Mali) dans l’après-midi du dimanche 3 janvier 2021 a réussi à neutraliser plusieurs dizaines de terroristes. Toutefois, l’état-major français indexé pour une bavure dans le bombardement d’une célébration de mariage dans ce même village de Bounti, réfute ces accusations portées contre ses troupes dans ce pays. Selon les autorités militaires françaises, il ne correspond en rien aux observations effectuées par la force Barkhane car les ciblages  n’admettant aucune erreur.

L’état-major français s’explique davantage pour dire que l’objectif avait été identifié à l’avance depuis plusieurs jours dans une zone marquée par la présence avérée de groupes terroristes, ajoutant qu’aucun hélicoptère n’est intervenu lors de l’opération de ce dimanche 03 Janvier 2021.

Pour leur part, les habitants de Bounti s’accrochent à la thèse du bombardement par les tirs d’un hélicoptère. Le bilan provisoire fait état de 19 morts dont des enfants.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *