Présidentielle au Niger: L’opposition veut déposer des recours

265 0

Des partis de l’opposition réunis au sein de la coalition Cap 20/21 ont indiqué vouloir des recours à la suite de la proclamation, le samedi 2 janvier 2021, des résultats globaux provisoires du premier tour des élections présidentielle et législatives du dimanche 27 décembre 2020. Ces résultats qualifiaient les candidats Mohammed Bazoum du parti au pouvoir arrivé en tête avec 39% des suffrages et Mahamane Ousmane du RDR-Tchanji (16,99%) pour un second tour prévu pour le 21 février 2021.

Avant le second tour de la présidentielle nigérienne censée opposer l’ex-ministre de l’intérieur et le candidat du PNDS, parti au pouvoir, Mohamed Bazoum, et le candidat du RDR Tchanji, Mahamane Ousmane, des partis de la coalition Cap 20/21 semblent bien contester les chiffres publiés par la Commission électorale le dimanche 3 janvier dernier.

Bien qu’en lice pour le deuxième round de la présidentielle du 21 Février, le RDR Tchanji n’est pas pour autant satisfait de son score. Selon son coordonnateur national, Ali Maman, des recours seront déposés avec d’autres partis de la Cap 20/21 auprès de la Cour constitutionnelle.

L’idée de faire recours est également partagée par plusieurs autres membres de cette coalition d’opposition tel que le candidat du MPN Kiishin Kassa, Ibrahim Yacouba, arrivé cinquième au premier tour de la présidentielle avec 5% des voix et le Moden Fa Lumana Africa, parti de l’ex-président de l’Assemblée Nationale Hama Amadou.

Les candidats contestataires ont dix (10) jours à compter de la proclamation des résultats provisoires par la Commission électorale indépendante (Céni) pour déposer leurs réclamations auprès de la Cour constitutionnelle comme le prescrit le code électoral du Niger.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *