Burkina Faso : La HAWRE appelle à un dialogue politique inclusif avant les élections municipales

428 0

Ce jeudi 7 janvier 2021 à Ouagadougou, le président de la Haute Alliance de Warrantage pour la République (HAWRE), Roland Goungounga, s’est prononcé sur la nécessité de tenir un dialogue politique inclusif pour les élections municipales à venir.

Le président du parti la Haute Alliance de Warrantage pour la République (HAWRE), Roland Goungounga appelle à un dialogue politique inclusif à défaut de la réconciliation nationale avant la tenue des élections municipales. Ce parti politique n’approuve pas les conditions dans lesquelles les candidats sont partis aux élections.

« Le président du Faso a affiché sa volonté d’aller à la réconciliation nationale. Cela est à saluer, même si ça s’est fait très tardivement puisqu’elle devrait avoir lieu avant les élections. Cependant le président du Faso n’a pas indiqué qu’elle sera un préalable au lancement du processus pour les élections municipales à venir», a affirmé, Roland Goungounga, le président du HAWRE. De ce fait, pour lui, si la réconciliation n’a pas lieu avant, un dialogue inclusif devrait se tenir avant les élections municipales à venir.

Ce dialogue qu’il préconise, devra réunir tous les partis politiques régulièrement constitués sous la médiation de la CEDEAO et respectera un certain nombre de principes.  Notamment, l’acceptation formelle du médiateur proposé par chaque parti politique, l’identification des différentes thématiques à traiter incluant nécessairement la réforme de la CENI, le recensement de tous les électeurs, le renforcement des capacités des partis politiques et de la presse, le financement de la politique et bien d’autres.

 Au cas où la réconciliation nationale est un préalable pour le lancement du processus des élections municipales, le président du HAWRE recommande toujours le respect de leurs principes cités.

Pour lui, même la réconciliation nationale tant attendue devra être inclusive et intégrale. « C’est affaire de famille qui nécessite que nous nous réconcilions entre frères », a-t-il conclu.

Deborah BENAO et Joel THIOMBIANO (stagiaires)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *