Désignation du ministre du commerce : Des commerçants rejettent une éventuelle nomination de Harouna Kaboré

740 0

Dans l’attente de la désignation d’un nouveau gouvernement, des commerçants rejettent une éventuelle nomination de l’ancien ministre en charge du commerce, Harouna Kaboré. Ils l’ont fait savoir à travers un sit-in ce jeudi 7 janvier 2021 à Ouagadougou, au Grand marché Rood Wooko.

Des commerçants ne souhaitent pas que le Premier ministre reconduise l’ancien ministre en charge du commerce, Harouna Kaboré. A travers des pancartes et des sifflets, des commerçants ont tenu à attirer l’attention du Président du Faso sur la nomination du futur ministre en charge du commerce.

Président de l’union nationale des patriotes engagés pour le droit des usagers de l’administration et porte-parole des manifestants, Moussa Ilboudo
Moussa Ilboudo porte-parole des manifestants

« Nous voulons un ministre du commerce qui pourra écouter les commerçants et ne pas être un ministre affairiste. Vous voyez que l’économie informelle a baissé. Tout simplement parce que il n’y a pas d’écoute, pas de concertation adéquate. Nous ne voulons pas ce genre de ministre. Nous voulons que le président du Faso pour la bonne marche du pays essaie de voir pour nous trouver une personne adéquate, très compréhensive pour pouvoir gérer nos doléances », a indiqué le Président de l’union nationale des patriotes engagés pour le droit des usagers de l’administration et porte-parole des manifestants, Moussa Ilboudo.

En outre, Moussa Ilboudo a affirmé avoir attiré l’attention de l’ancien ministre sur les difficultés que rencontrait le commerce.

…Harouna Kaboré n’est pas notre ennemi…

« On a eu une rencontre au CBC où il a vraiment présenté un programme qui ne nous était pas favorable. Si vous prenez le cas du commerce, on a demandé qu’on essaie de diversifier le commerce. Il doit y avoir des grossistes, des demi-grossistes et des détaillants. Jusque-là, on n’a rien senti. Et nous avons demandé pour le rencontrer pour le mettre au parfum de la chose. Mais, il a voulu passer par des intimidations pour dire que non devons l’écouter et obéir obligatoirement. Nous ne sommes pas d’accord », a relaté le porte-parole des manifestants.

Cependant, il a affirmé ne pas être contre la personne Harouna Kaboré. « Harouna Kaboré n’est pas notre ennemi. Mais nous voulons que le Président du Faso le place dans un autre poste autre que le ministère du commerce », a fait savoir Moussa Ilboudo.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *