ANAG: Un deuxième syndicat au sein du MATD

93 0

Le nouveau syndicat dénommé Alliance Nouvelle Administration Générale (ANAG) a vu le jour à l’issue d’un  congrès constitutif ce samedi 9 janvier 2021 à Ouagadougou. Ce syndicat compte défendre les droits des administrateurs civils et est composé d’un bureau de 7 membres.

L’ANAG se fixe comme objectif de défendre les intérêts matériels et moraux de tous les administrateurs civils, secrétaires  administratifs et adjoints administratifs du Burkina  et ce, pour unir et organiser le personnel du Ministère en charge de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD).

Ainsi, à la différence de l’ancien syndicat, l’ANAG compte respecter ses objectifs afin d’apporter un véritable changement positif des conditions de vie et de travail des administrateurs et du personnel de soutien du ministère. « L’ANAG ne saurait être utilisée par ses membres comme instrument de vengeance, le seul objectif qui mérite d’être poursuivi est celui de l’amélioration des conditions de vie et de travail » a déclaré le secrétaire général de l’ANAG, Jean Pascal Ima.

D’ores et déjà des mesures ont été arrêtées pour atteindre les objectifs que le syndicat s’est assigné. Il s’agit entre autres de veiller au respect de l’équité, de la déontologie du personnel des emplois d’administration civile. En plus de cela, susciter et promouvoir l’union, la cohésion et la solidarité au sein du personnel et créer un espace commun d’expression libre, contribuer au renforcement des capacités  professionnelles et syndicales, sont entre autres points soulevés par le syndicat.

Il faut noter que l’ancien secrétaire général du SYNACSAB, Jean Pascal Ima, a dénoncé un certain nombre de pratiques « malsaines » du syndicat (SYNACSAB) du Ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation.

A en croire ses propos, c’est suite aux pratiques du Syndicat National des Administrateurs civils des Secrétaires et adjoints Administratifs du Burkina (SYNACSAB) que l’Alliance Nouvelle Administration Générale est née. Il énumère le favoritisme,  les fausses promesses, les connivences incestueuses, le mensonge, l’utilisation du syndicat à des fins d’intérêt personnel.

Le secrétaire général laisse savoir que, 975 membres issus de la scission du Syndicat National des Administrateurs civils des Secrétaires et adjoints Administratifs du Burkina (SYNACSAB) ont rejoint l’Alliance Nouvelle Administration Générale.

Deborah BENAO et Joël THIOMBIANO (stagiaires)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *