Badminton au Burkina Faso : Du matériel aux enseignants pour vulgariser le shuttle time

92 0

Des encadreurs sportifs en badminton ont reçu du matériel sportif le vendredi 8 janvier 2021 sur le plateau du Lycée Marien N’Gouabi de Ouagadougou. Ce matériel va aider à élargir la base de cette discipline embryonnaire au Burkina Faso depuis le niveau scolaire.

Pour élargir la base de la pratique du badminton, la fédération entend promouvoir la discipline dans les écoles

La Fédération burkinabè de badminton a fait de sa mission la vulgarisation du badminton au Burkina Faso. Pour cela, elle souhaite commencer par la base à travers la promotion de la discipline dans les établissements scolaires. Dans le cadre de ce projet, elle a reçu du matériel de la part de la Fédération internationale de badminton.

Ce matériel est composé de dix raquettes, trois volants, un sac, un filet pour chacun des 45 encadreurs au niveau des établissements. Ces formateurs ont auparavant été formés, selon le président de la Fédération burkinabè de badminton Boukaré Ouédraogo. Ce don de matériel de la part de la fédération internationale s’inscrit également dans le programme shuttle time qu’elle a initié.

Inscrire le badminton dans les programmes scolaires

« Le programme shuttle time est un programme de la fédération mondiale de badminton qui consiste à vulgariser le badminton à la base, c’est-à-dire, au niveau scolaire. Ailleurs, le badminton est déjà enseigné dans les programmes scolaires. Mais au Burkina Faso, comme nous sommes une fédération naissante, c’est notre premier lancement. Et nous espérons que dans un futur proche, le badminton sera inscrit dans le programme scolaire et les sports scolaires, notamment universitaires », a expliqué Boukaré Ouédraogo.

Boukaré Ouédraogo (droite) espère que les enseignants feront bon usage du matériel

Il assure que ce matériel va contribuer au développement de la discipline au niveau des écoles : « Comme c’est nouveau, les jeunes s’intéressent à ce sport, cela attire. Je pense qu’avec ce lancement, cela va prendre. On va pouvoir, dans un futur proche, toucher les autres établissements. Les instructions de la fédération mondiale est qu’ils commencent rapidement les enseignements avec les élèves ». La FBB espère ainsi assurer la relève en permettant la pratique du badminton à l’air libre.

« On a sauté de joie »

Le président de la Ligue du centre de badminton, ce matériel comble un vide. « Lorsqu’on m’a annoncé que j’étais le parrain, j’ai sauté de joie parce que ce don va galvaniser nos enfants. Beaucoup d’enfants sont intéressés par ce jeu mais ce matériel qui nous manquait. Donc, dès qu’on a annoncé qu’on aura le matériel, on a sauté de joie », s’est réjoui le président de la Ligue du centre, également parrain de la cérémonie.

En plus du shuttle time, cette année, la FBB souhaite relever plusieurs défis. Il s’agit de l’organisation du championnat national, la Coupe de la famille, l’Open du Faso et la Coupe de l’ambassade de Chine au Burkina Faso.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *