Burkina Faso : Clément Sawadogo veut redéployer l’administration sur tout le territoire

520 0

Nommé le 10 janvier 2021, Clément Pendwendé Sawadogo a été officiellement installé dans ses fonctions du Ministre d’Etat, ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MATD) par Stéphane Sanou, secrétaire général du gouvernement et du conseil des ministres. Le nouveau patron du MATD dit mesurer l’ampleur du travail qui l’attend et entend procéder par ordre de priorité. La cérémonie de passation de charges a eu lieu le jeudi 14 janvier 2021 à Ouagadougou.

C’est un devoir républicain que d’installer le nouveau Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale et de la décentralisation, Pengdwendé Clément Sawadogo, nommé par décret N°2021-00 02/PRES/PM du 10 janvier 2021, s’est exprimé Stéphane Sanou, patron de la cérémonie.

Il a rappelé que cette nomination dénote une grande confiance placée en la personne de Clément Sawadogo pour assumer une grande responsabilité qui est de conduire avec succès, deux secteurs stratégiques du développement du Burkina Faso. « Le gouvernement est au service du peuple et il doit travailler impérativement à satisfaire les nombreuses attentes des populations », a fait savoir Stéphane Sanou.

… insuffisance des bureaux pour le personnel

Il a exprimé cette exigence du chef de l’Etat et du Premier ministre lors de la prise de contact avec le gouvernement Dabiré I.  Le secrétaire général du gouvernement a traduit la reconnaissance du Président du Faso et du chef du gouvernement à Siméon Sawadogo, le Ministre sortant, appelé à d’autres fonctions.

Siméon Sawadogo a fait le résumé de son passage à la tête du Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion Sociale pendant quatre ans. Il s’est réjoui de la franche collaboration qui a eu lieu avec les partenaires techniques et financiers qui a permis à son département d’atteindre les résultats assignés par le gouvernement.

La relecture du Code général des collectivités territoriales en cours, l’élaboration d’un avant-projet de loi sur le statut de l’élu local, la finalisation en cours d’un certain nombre de textes sur la Fonction publique territoriale, l’élaboration de la stratégie nationale de lutte contre la radicalisation et de l’extrémisme violant en cours, constituent un échantillon des actions cités par Siméon Sawadogo. En termes de difficultés et de manquements, Siméon Sawadogo a évoqué, entre autres, les indemnités spécifiques des agents, l’insuffisance des bureaux pour le personnel, la dégradation des bâtiments.

” On n’est jamais sûr d’être nommé ministre “

Clément Pengdwendé Sawadogo dit être surpris par sa nomination, mais il s’en est réjoui. « On n’est jamais sûr d’être nommé ministre, c’est toujours par surprise », a-t-il indiqué. Le nouveau chef du MATD a également reconnu les mérites de son prédécesseur. « Il a affronté les agressions terroristes avec leur cortège de malheurs sur nos populations », a-t-il confié.

Le MATD est un département où les priorités se bousculent, selon Clément Sawadogo. Il a placé l’organisation des élections municipales, prévues en mai et avril 2021, comme une urgence parmi les priorités actuelles de ce département. Et le découpage du territoire en est une autre. « L’administration doit être redéployée absolument dans toutes les zones sur notre territoire », a-t-il insisté.

Akim KY (Stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *