Mali : Quatre casques bleus ivoiriens perdent la vie à Tombouctou

33 0

Le bilan de l’explosion d’une mine sous l’engin transportant un contingent de la Minusma, ce mercredi 13 Janvier 2021, composé de soldats ivoiriens, vient de s’alourdir avec la perte d’un quatrième militaire ce jeudi 14 Janvier 2021. Il a succombé à ses blessures lors de son évacuation vers Dakar, la capitale sénégalaise.

Cette perte est historique pour l’armée ivoirienne engagée au Mali depuis les premières heures de l’opération de maintien de la paix en 2013. Au départ composé d’environ 200 hommes, l’effectif des militaires ivoiriens a été revalorisé à 600 en 2019 et comprend à ce jour 650 hommes positionnés autour de Mopti et Tombouctou dans le Nord du Mali.

Selon le communiqué de la Mission des Nations Unies au Mali, le véhicule de cette opération de sécurité “lui appartenant a heurté (…) des engins explosifs improvisés (IED) avant d’être la cible de tirs par des hommes armés non identifiés ».

L’attaque de ce mercredi 13 Janvier 2021 a été perpétrée au nord de Bambara Maoudé, sur l’axe entre Douentza (centre) et Tombouctou (nord-ouest), considéré comme des parties les plus dangereuses du Sahel.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *