Ministère de la santé au Burkina Faso : Pr Charlemagne Ouédraogo a pris place

285 0

Le Pr Charlemagne Ouedraogo, nouveau ministre de la santé, a été installé ce  jeudi 14 janvier 2021 au sein du ministère de la santé. Remplaçant ainsi le ministre Pr Claudine Lougué/Sorgho, le Pr Charlemagne Ouedraogo est le 30e ministre de la santé depuis 1950.

Nommé le  10 janvier 2021 par décret présidentiel, le Pr Charlemagne Ouédraogo a été installé ce jour, à la tête du ministère de la santé. Il  remplace ainsi le Pr Claudine Lougué qui a passé près de deux ans à la tête du ministère de la santé.

Une photo de famille entre le ministre entrant Pr Charlemagne Ouédraogo, les collaborateurs et la ministre sortante Pr Claudine Lougué

A l’entame de son mandat, le Pr Charlemagne Ouédraogo a remercié son prédécesseur pour le travail abattu et demander  son accompagnement pour le bon déroulement de son mandat.

« Je voudrais ici et maintenant demander de rester à ma disposition car  elle a une expérience gouvernementale que je n’ai pas.  Je souhaiterais que vivement pour consolider les acquis, elles puissent rester me conseiller, qu’elles puissent guider mes pas afin que je puisse consolider ses acquis et voir là où il faut améliorer et ensemble avec les acteurs ici présents nous puissions ensemble trouver solutions idoines et progresser et dérouler le programme de santé de son excellence M. le président du Faso », a-t-il signifié.

« Même si je suis un professeur titulaire, je ne  pourrai jamais réussir si… »

Il a annoncé avoir placé sa mission sous le signe de la solidarité agissante et de la cohésion sociale. Il s’agit d’une cohésion sociale qui tient tant au président du Faso et au Premier Ministre, selon lui. C’est pourquoi, il a attiré l’attention de ses collaborateurs sur les préoccupations du gouvernement.

« L’intérêt général  doit primer. Nous avons été appelés pour servir la population et pour cela, nous allons demander à chacun de regarder l’intérêt général dans lequel il pourra retrouver son intérêt individuel.  La contribution de tous est indispensable. Chaque agent aura sa place de noblesse pour écrire l’histoire de mon passage dans la gouvernance du ministère de la santé. Le travail en équipe est indispensable. Sans ce travail en équipe, même si je suis un professeur titulaire, je ne  pourrai jamais réussir », a affirmé le Pr Charlemagne Ouédraogo.

Le  nouveau ministre a également annoncé à son équipe que leur travail consistera à accélérer les reformes donc  celles hospitalières, dans le cadre de la fonction hospitalière publique.

« C’est quelque chose de nouveau qui a commencé mais, nous devons accélérer la mise en œuvre de cette fonction publique hospitalière et tirer des leçons sur les insuffisances et ensemble trouver les mesures correctes, le renforcement du cadre  règlementaire et les moyens d’actions existantes de régulations dans le secteur santé », a-t-il annoncé.

« Je laisse les uns et les autres jugés mon passage au niveau du ministère »

Après deux ans de service, le Pr Claudine Lougué  a été remplacée par le Pr Charlemagne Ouédraogo. Elle retient beaucoup de son passage du ministère.

« On dit que le miel ne se dit pas sucrer. Je laisse les uns et les autres juger mon passage au niveau du ministère. Je retiens que c’est une expérience qui m’a permis d’acquérir d’autres éléments qui puissent me permettre d’aller de l’avant. C’est une expérience exaltante. Il y a des choses qui ont été faites beaucoup d’autres choses restent à être faites. C’est pour ça que j’ai tout consigné dans un mémorandum que j’ai remis à mon successeur parce que la construction d’une nation est dynamique, j’ai fait ce que je devais faire le reste mon prédécesseur va le faire », a-t-elle lancé.

Pr Charlemagne Ouédraogo est le  trentième ministre de la santé depuis 1950 et le quatrième Professeur  titulaire à occuper ce poste.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *