Burkina Faso : Le ministre de l’eau annonce les couleurs

222 0

A peine installé, le nouveau ministre de l’eau et de l’assainissement Ousmane Nacro se met déjà au travail. En effet, après la passation de charge entre Niouga Ambroise Ouédraogo et Ousmane Nacro ce jeudi 14 janvier 2021, le nouveau ministre a indiqué vouloir « engager l’ensemble du personnel à un nouveau contrat social et de nouveaux challenges ».

De nombreux défis existent dans le domaine de l’eau et de l’assainissement au Burkina Faso. Mais selon le ministre de l’eau, cela se résume aux défis de l’accessibilité et de l’eau en quantité et en qualité pour les millions de Burkinabè à travers les zones rurales et urbaines.

Pour Ousmane Nacro, « il s’agit du défi du relèvement du taux d’accès à l’eau potable tant en milieu rural qu’urbain et du défi de la mobilisation des ressources en eau ». En 2019, environ 75,4% de la population avait accès à l’eau potable. Pour la même année, le taux d’assainissement était de 23,6%.

C’est donc un vaste chantier qui attend Ousmane Nacro dans ses fonctions de ministre de l’eau et de l’assainissement. Il faut retenir que le nouveau ministre a été le directeur général de l’Agence d’Exécution  des Travaux Eau et Équipement Rural (AGETEER).



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *