Burkina Faso  : Lady Sonia apporte son soutien à la Fondation Rama

194 0

Après un passage à l’association Slamazone, l’Association Lady Sonia Libre et Epanouie est allée à la fondation Rama sous le coup de 12h, ce dimanche 17 janvier 2021. Lady Sonia, la présidente de l’association à la tête de la délégation, a effectué un don à hauteur d’un million de francs CFA aux femmes victimes de la fistule obstétricale. Les conditions d’existence difficiles de ces femmes ont suscité beaucoup d’émotion chez Lady Sonia qui n’a pas pu retenir ses larmes.

C’est avec des chants et des pas de danse que la délégation de Lady Sonia a été reçue par les pensionnaires de la fondation Rama, située à une vingtaine de kilomètre de Ouagadougou. La visiteuse a apporté un don composé essentiellement de riz, de pâtes, de savon, de pagne reçu par Ramata Kabré, la fondatrice du centre.

                                             « On a un problème d’eau »

 Cette fondation créée  en 2006, accueille par an  entre 200 à 300 femmes malades de la fistule obstétricale. Grâce à la détermination de la fondatrice et l’engagement de quelques partenaires, de nombreuses femmes arrivent à retrouver la santé et retourner en famille. « Sur une convention entre le Ministère de la Santé et l’hôpital Saint Camille, la plupart des femmes subissent leur intervention, recouvrent la santé et redeviennent comme avant », a-t-elle fait savoir.

Après la guérison, les femmes sont encadrées à des métiers de tissage,  de jardinage, de commerce afin de faciliter leur réinsertion sociale, a indiqué Ramata Kabré. Elle a noté l’obtention d’un terrain d’un hectare de la mairie de Komsilga, et d’autres bonnes volontés qui ont aidé à construire une école et un forage, entre autres. Malgré ces actions salutaires, la fondation a encore des défis. « On a un problème d’eau. Nous avons un forage,  le débit est très faible pour mener la maraicher-culture », a informé la fondatrice. Elle a d’ailleurs évoqué le manque de clôture du centre et de fonds pour payer le personnel.

                                       «  J’ai le cœur un peu déchiré »

La visite des locaux de la fondation Rama a été un moment de vive émotion chez Lady Sonia qui s’est dit dépassée de constater le manque de place qui oblige ces femmes à dormir à même le sol entre 20 à 25 personnes dans une chambre non équipée. « Les grandes douleurs sont muettes, j’ai le cœur un peu déchiré », a laissé entendre Lady Sonia, les larmes aux yeux.

Elle dit souhaiter voir le regard de tout le monde tourné vers ces femmes. La présidente de l’association Lady Sonia Libre et Epanouie a dit avoir été choquée suite à un documentaire fait sur les femmes victimes de la fistule obstétricale. Ce qui a justifié le choix de la fondation Rama pour apporter son soutien.

Akim KY

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *