Projet Africa GRADIENT : Les chercheurs sont invités à  soumettre leurs dossiers

153 0

GSK et Novartis (Novartis.com) ont annoncé ce mardi 19 janvier 2021 leur décision de soutenir les travaux du projet Africa GRADIENT. Il s’agit de la  recherche scientifique sur le lien entre la diversité génétique des différentes régions d’Afrique et son incidence potentielle sur la réponse aux médicaments.

Le projet Africa GRADIENT (Genomic Resarch Approach for Diversity and Optimising Therapeutics, ou Approche de recherche génomique pour la diversité et l’optimisation des médicaments) a appelé les chercheurs africains à soumettre des propositions de recherche pertinente sur l’importance de la diversité génétique africaine dans le traitement du paludisme et de la tuberculose. Ce projet bénéficie d’un engagement de financement combiné de 2,8 millions de livres (3,6 millions de dollars) sur cinq ans.

Selon Pauline Williams, vice-présidente principale, Global Health Pharma chez GSK, la génétique humaine est au cœur de la stratégie de R&D de GSK. « Nous sommes ravis de lancer le projet Africa GRADIENT afin de mobiliser les meilleurs scientifiques du continent pour optimiser les réponses aux médicaments contre le paludisme et la tuberculose, deux maladies infectieuses qui affectent de manière disproportionnée les populations africaines », a-t-elle déclaré.

Le Dr Lutz Hegemann, directeur des opérations Global Health chez Novartis, lui, a annoncé que  Novartis s’est engagé de longue date à améliorer et à prolonger la vie des patients partout dans le monde.

« Dans le cadre de nos efforts actuels pour renforcer les capacités scientifiques dans des contextes où les ressources sont limitées, le projet offre également à de jeunes scientifiques africains des formations à l’utilisation de méthodes avancées de recherche et des mentorats en matière de développement de médicaments », s’est-il exprimé.

Le projet sera géré par le Conseil sud-africain de la recherche médicale (SAMRC) et un comité directeur conjoint supervisera l’examen des propositions. Les chercheurs rattachés à des universités, des conseils scientifiques et autres établissements publics de recherche d’Afrique sont invités à manifester leur intention à soumissionner via le site web du SAMRC. Les lauréats finaux devraient être annoncés fin 2021.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *