Ouagadougou : Armand Béouindé supervise les chantiers de la commune

282 2

Le jeudi 21 janvier 2021, le maire central Pierre Armand Béouindé a visité les chantiers de la commune de Ouagadougou. Ce sont des routes, des bâtiments, des gares et des parkings. L’ensemble des travaux ont été exécutés à plus de 50%, même si certains connaissent des retards. 

Le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Béouindé a visité des bâtiments et des routes dans 7 arrondissements de Ouagadougou et en périphérie.  Il s’est entretenu avec les sociétés en charge des constructions et a également donné des directives pour les défauts de construction.

Arrondissement 2

Un parking pour engins de terrassement (Quartier, Ouidi) est en construction.  L’infrastructure est achevée à 52 % et la fin des travaux est initialement prévue pour avril 2021. Ce lieu va servir pour de parc pour les engins de terrassement appartenant à la commune de Ouagadougou. Le montant du financement est de 742 147 489 FCFA.

Arrondissement 3

La gare routière Ouaga-Ouest (Quartier, Boulmiougou) est à un taux d’exécution global de 70, 2%. Initialement prévu pour être finis en fin décembre 2020, les travaux sont maintenant prévus pour être terminés le 23 janvier 2021. Cette gare recevra des bus de la Société de Transport en Commun de Ouagadougou (SOTRACO).

Arrondissement 4

Le bâtiment d’Etat Civil de la mairie de l’arrondissement (Quartier Somgandé) a coûté 452 678 402 FCFA. Son délai d’achèvement est prévu pour le 25 juillet 2021.

La rénovation de l’avenue « Jean-Baptiste » Ouédraogo et de la rue « Baba Rawa » (Somgandé) est à 98 % terminée. La rue Baba Rawa est en cours de bitumage et les canalisations ont été réaménagées. Ces routes sont en attente d’être totalement éclairées.

Arrondissement 5

Le Centre d’Ecoute pour Jeunes (Quartier 1200 logements) est réalisée à 94%. Son financement s’élève à 443 379 578 F CFA et son délai d’achèvement est prévu pour le 25 juillet 2021.

Arrondissement 6

Le réaménagement des rues « Warba, Banque Mondiale, Kol Sebgo, Pissy et Golf de Syrte » (Quartier Pissy) est à 98 % terminé. La fin des travaux est prévue pour fin janvier 2021. Comme  à l’arrondissement 6, ces voies ne sont pas encore totalement éclairées à cause d’un retard dans la livraison des lampadaires solaires lié au covid-19. 

Arrondissement 7

Le commissariat de l’arrondissement (Quartier Sondogo) est censé être fini en août 2020. Le bâtiment principal est à 95% achevé. Le coût du projet s’élève à 266 295 999 FCFA.

Le bâtiment du lycée municipal de Nagrin a été étendu à deux étages, passant de 4 à 12 classes à présent. Même si les élèves y prennent déjà des cours, le chantier est à un taux d’exécution global de 94%. Cela est dû au démarrage tardif des travaux.

Arrondissement 11

L’extension du bâtiment du lycée municipal Rimvougré (quartier Karpala)   à deux étages est à un taux d’exécution global de 100%, malgré quelques imperfections soulevées par le maire, comme la fixation trop basse de certains tableaux.

Périphérie de Ouagadougou

La construction d’une bâche à eau au sein du Centre de Traitement et de Valorisation des Déchets (CTVD) avec une capacité de réserve de 1000 litres va servir en cas d’incendies lors des brûlures d’ordures. Prévue pour être livré le 28 novembre 2020, son taux d’exécution global est de 85,20%.

Ce retard est lié à la fourniture tardive des matériaux et au payement tardif de l’avance pour le démarrage du chantier.

Josué TIENDREBEOGO (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. Comme d’habitude rien à l’arrondissement 9. Délaissé par son maire endormi, plus présent sur les ondes des radios FM avec des auditeurs peut-être payés pour le louer que sur les infrastructures à ériger dans son arrondissement. Notre arrdt est arrivé deuxième en nombre de voix dans la copour le candidat du CDP à la présidentielle de nov 2020. Un signe et un raslebol à décrypter sérieusement par le MPP sur le choix de cet homme.

  2. Merci à la Commune de Ouagadougou pour toutes ces réalisations.
    Il reste cependant que le Maire ne communique pas du tout sur la problématique de la circulation dans notre capitale. Qu’est devenu le fameux plan relatif à la mobilité urbaine qui devait être mis à exécution à Ouagadougou et que nous attendons toujours?
    Qui plus est, il serait bon que Burkina 24 fasse un reportage sur le phénomène des boutiques, kiosques et buvettes qui envahissent nos rues une fois qu’elles sont bitumées. L’exemple le plus frappant, voire révoltant est celui de la voie nouvellement bitumée qui conduit à la clinique Notre Dame de la Paix du Président Jean Baptiste Ouédraogo.
    Des individus se sont déjà permis de faire des réservations d’espaces (en inscrivant leur nom et contacts téléphoniques sur le mur la jouxtant ) pour l’ouverture prochaine de commerces le long de cette rue.
    N’est-il pas désormais temps de donner une certaine beauté à nos rues et partant, à notre “capitale village”?

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *