Burkina Faso : Ibrahim Ouédraogo révèle le parcours de Raphael Kouama “l’intrépide”

290 0

Ibrahim Ouédraogo a procédé ce samedi 23 janvier 2021 à la dédicace de son essai biographique. Écrit en 120 pages, l’œuvre intitulée « Raphael Koudwango Kouama : l’intrépide homme venu de loin », retrace le parcours d’un opérateur économique qui s’est lancé dans la politique. Élu en 2015, l’homme sur qui le livre porte s’est démarqué par ses gestes en faveur des plus démunis.

120 pages pour raconter la vie d’un homme, c’est ce qu’a choisi de faire l’instituteur de formation Ibrahim Ouédraogo. A la question de savoir quelle a été sa motivation, il a répondu : « je n’ai pas écrit ce roman parce que l’honorable a rempli mes poches ». C’est sur une envie de mettre en lumière ses actions et montrer un modèle à suivre qu’il a écrit son ouvrage à en croire l’auteur.

« J’ai vu que c’est un homme qui incarne beaucoup de valeurs. Et elles sont très importantes dans la cohésion sociale et dans l’entreprenariat des jeunes », a expliqué Ibrahim Ouédraogo. Axé sur le comportement de l’homme politique, le livre est présenté comme une « leçon de vie » selon son auteur. « J’ai vu que c’est un homme qui est sincère et humble », a ajouté l’instituteur. C’est alors dans une posture de révélateur qu’il met son essai biographique sur le marché.

Divisé en trois grande partie, « Raphael Koudwango Kouama : l’intrépide homme venu de loin » fait ressortir à chaque partie une étape dans la vie du  député. Ainsi, on peut s’apercevoir que dans la première partie, l’auteur revient sur la généalogie du personnage. Dans la seconde, il s’attaque au parcours professionnel  et termine dans la troisième partie par son combat politique.

« Vous allez voir que dans son parcours, il est parti de rien. Il a créé une entreprise de transit à partir de zéro franc, embauché des employés à crédit, loué des maisons à crédit. Ça n’a pas donné mais ça ne l’a pas empêché aussi de recommencer jusqu’à réussir. Après cette partie, j’ai voulu parler de son parcours politique. Il s’était engagé en politique depuis 1994. Mais il s’était dit que comme il n’a pas les moyens, il va arrêter. Il ne voulait pas faire de la politique politicienne. Il a décidé de se retirer en 2003 pour revenir en 2014 »

Ibrahim Ouédraogo

Pour sa part, Raphael Koudwango Kouama dit « se reconnaitre parfaitement » dans le livre. « Si ce sont les œuvres, je sais que j’en ai beaucoup fait. Même le président du Faso m’a écrit pour me féliciter et m’encourager. Et ça, ce n’est pas petit », a-t-il laissé entendre. C’est alors en « homme heureux et animé de sentiments de joie » qu’il a assisté à la dédicace du livre. Avançant sa proximité avec l’auteur, le député a salué l’initiative de l’instituteur et l’a appelé à continuer dans cette dynamique.  

Basile SAMA

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *